Accueil > Economie de Marche > L’équilibre de l’offre et de la demande

L’équilibre de l’offre et de la demande

Economie de Marche




Le marché est un lieu de rencontre d’une Offre et d’une Demande de biens et services. Généralement, l’échange s’effectue sur le marché au moyen d’un bien particulier, la monnaie, qui exerce trois fonctions : unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.

Ainsi, par l’intermédiaire de la monnaie, le marché fixe un prix permettant d’équilibrer l’Offre et la Demande du bien ou du service concerné.

La Demande représente la quantité d’un bien ou un service qu’un agent désire acquérir à un prix donné.

La relation entre la Demande et le prix

La Demande est fonction du prix d’achat : plus le prix s’élève, plus la Demande diminue, on dit qu’elle est fonction “décroissante” de son prix.

La Demande est dite élastique par rapport au prix.

Cette élasticité est notée : e Demande/Prix. Elle est égale à la variation relative de la quantité demandée rapportée à la variation relative du prix.

e Demande/Prix = Taux de variation de la Demande / Taux de variation du prix

Plus l’élasticité est proche de zéro, plus la demande est rigide par rapport au prix ; plus elle s’en éloigne, plus la demande est “élastique” par rapport au prix.

La relation entre l’offre et le prix

L’Offre représente la quantité d’un bien qu’un agent désire vendre sur le marché à un prix donné.

Sur les différents marchés, les offreurs sont les ménages et les entreprises :

- les ménages offrent du travail (W) et de l’épargne (S)

- les entreprises offrent essentiellement des biens et services marchands.

L’Offre est fonction du prix de vente : elle est normalement une fonction croissante du prix : plus le prix d’un produit est élevé, plus(pour un coût de production donné) il est intéressant pour un producteur d’en vendre, son bénéfice croissant avec le prix.

L’Offre est élastique par rapport au prix :

e Offre/Prix = Taux de variation de l’Offre / Taux de variation du prix

L’équilibre de l’Offre et de la Demande

La courbe de Demande et la courbe d’Offre, étant respectivement décroissante et croissante en fonction du prix, ont un point d’intersection où les quantités demandées et offertes sont égales pour un prix donné.

Sur le marché d’un produit donné, le prix d’équilibre est celui qui permet l’égalité entre les quantités offertes et demandées.

Si les producteurs acceptent le prix d’équilibre, ils peuvent vendre la totalité de leur production, il n’y a ni surproduction ni sous-production.

De même, la Demande de tous les acheteurs, qui sont prêts à payer ce prix, est satisfaite, il n’y a ni sous, ni sur-consommation -> le marché est équilibré.

Cet équilibre est stable :

- si le prix s’écarte de son niveau d’équilibre, il tend à y revenir automatiquement sous l’effet de forces de rappel automatiques : les réactions de la Demande

- si la Demande varie, l’Offre s’y adapte rapidement.

LA CONCURRENCE PURE ET PARFAITE

La théorie de la concurrence pure et parfaite a été développée à la fin du XIXe siècle par les économistes néoclassiques tel que le français Léon WALRAS (1834-1910) :

L’objectif de ces définitions est de préserver la liberté de l’agent économique sur le marché : étant considéré comme rationnel, rien ne doit pouvoir entraver sa liberté d’initiative ; le marché doit donc pouvoir être contesté, c’est-à-dire que tout agent doit pouvoir contester à un autre agent sa position.

Les néoclassiques considèrent dès lors que l’intervention de l’État est légitime dans la mesure où elle vise à faire respecter un certain degré de contestabilité du marché.

Les critères de la concurrence pure et parfaite, dite CPP

L’atomicité du marché : un grand nombre de producteurs, un grand nombre d’acheteurs de telle manière que personne ne puisse influencer les termes du marché.

L’homogénéité du produit : tous les produits de la même catégorie sont indifférenciés, ils sont rigoureusement identiques.

La libre entrée sur le marché : le marché est ouvert à la concurrence de toute entreprise qui souhaiterait s’y implanter.

La transparence du marché : un marché est transparent lorsque toutes ses caractéristiques sont connues des agents économiques : qualité (composition décrite), provenance (made in …), prix des produits (étiquette).

La mobilité des facteurs
: les facteurs de production, capital, travail, doivent pouvoir se déplacer librement sans obstacle d’une activité à une autre, ce qui permet la souplesse d’adaptation du secteur productif aux changements de la conjoncture.

Lorsque ces cinq critères sont réunis simultanément, on se trouve en présence du marché de concurrence pure et parfaite.

Dans une telle situation, c’est le marché lui- même qui fixe le prix en fonction de l’Offre et la Demande d’un produit.

Le prix est alors déterminé par l’équilibre entre l’Offre et la Demande.



Partagez cet article :






Commentaires :



Articles relatifs :






Rejoignez la communauté Ecossimo :

+ de 100 000 inscrits !


      Newsletter

 En Cadeau : le guide offert !



Rejoignez nous sur Facebook :


Suivez nous sur Twitter :

et sur Google+ :



Vous êtes :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Cours d'économie

Retrouvez tous nos cours de lycée et articles sur le monde économique et son actualité !

  Voir les Cours


> Et aussi

  Decouvrez le Forum Banque Banqueo, le comparatif du credit immo, le guide du Forex et apprenez a mieux investir en bourse avec Boursissimo sans oublier le Guide de l'assurance Assuranceo et son forum.

Dossiers