Accueil > Actualité Economique > Bilan d’entreprise : comment le lire et quoi faire avec ?

Bilan d’entreprise : comment le lire et quoi faire avec ?

 

bilan entreprise

Le bilan d’une société : à quoi sert-il et comment le décrypter ?

Le bilan comptable annuel s’apparente à une photographie de l’entreprise. Elle donne à voir, à un instant « T », l’état du patrimoine et l’état financier d’une société. Il s’agit donc d’un document essentiel qui permet de mesurer la santé d’une structure. Mais à quoi sert exactement ce bilan d’entreprise (pour l’entité qui l’émet ainsi que pour ses partenaires) ? Et comment le décrypter pour en tirer le maximum d’informations pertinentes ?

À quoi sert un bilan d’entreprise ?

Chaque année, toute entreprise doit établir son bilan comptable. Ces « comptes annuels », comme on les appelle, sont constitués de trois documents :

  • Le bilan de société, qui donne à voir la santé financière de l’entreprise en clôture d’exercice, à savoir ses actifs et ses dettes ;
  • Le compte de résultat, qui présente l’activité économique durant l’exercice, à savoir les recettes et les dépenses ;
  • L’annexe aux comptes, qui apporte des informations contextuelles.

En soi, le bilan d’entreprise matérialise donc une image de l’activité financière de la structure à un instant donné, généralement en fin d’exercice comptable. Il est inséparable du compte de résultat qui permet en sus de mesurer sa rentabilité. De sorte qu’il est utilisé pour valoriser les activités réalisées pendant l’exercice (s’il est positif, du moins).

Et cette « image », à quoi sert-elle ? D’abord, à rendre des comptes – aux associés comme à l’administration fiscale. Ensuite, à vérifier la solidité financière de la société. En ce sens, un bilan d’entreprise est un document incontournable qui va apporter de précieuses indications aux partenaires de la société, en plus d’autres informations légales et financières (numéro Siret, compte de résultat, délais de paiement, etc.).

Ce que contient un bilan de société

bilan entreprise

Le bilan d’entreprise récapitule à la fois les moyens de production dont bénéficie la structure, et les moyens qui sont mis à sa disposition pour financer cette production. Cette image ponctuelle du patrimoine de la société est divisée en deux parties :

  • D’une part, les actifs, ce que l’entreprise possède. On y trouve les biens durables ou immobilisations corporelles et incorporelles (comme les locaux, le matériel, les appareils et outils, les logiciels et leurs licences, mais également le fonds de commerce) ainsi que les emplois relatifs au cycle d’exploitation, ou « emplois temporaires » (trésorerie, stock et en-cours, créances, etc.).
  • D’autre part, les passifs, les ressources de l’entreprise. On y trouve les capitaux propres ou ressources permanentes (les fonds mis à disposition de la société par le/les fondateur(s) et associés, augmentés des fonds non distribués) et les dettes ou ressources temporaires, composées des dettes financières (dues aux organismes de crédit) et des dettes d’exploitation (dues aux fournisseurs, au personnel ou aux organismes sociaux). Il faut y ajouter les provisions diverses.

À travers ce bilan d’entreprise, celle-ci doit être sûre, en permanence, d’employer de façon optimisée les ressources dont elle dispose. C’est cela qu’il faut savoir décrypter dans un bilan comptable.

Pour de nombreux intervenants, la bonne compréhension d’un bilan de société est cruciale. C’est le cas pour les dirigeants eux-mêmes, bien sûr, afin de vérifier que les équilibres financiers soient respectés. C’est le cas pour les partenaires et les organismes de financement. Et c’est également le cas pour les éventuels repreneurs, qui veulent jauger la puissance financière de l’entreprise ciblée et s’assurer qu’elle ne soit pas au bord de la liquidation (à lire ici).

Comment décrypter ce bilan comptable ?

Lire un bilan d’entreprise n’est pas chose bien difficile. Mais le comprendre, et l’interpréter correctement – voilà qui s’avère plus compliqué. Or, il est indispensable de savoir décrypter ce document afin d’avoir une vision pertinente de la santé financière d’une société.

Voici les éléments principaux à prendre en compte pour décrypter un bilan d’entreprise :

  • L’équilibre financier. Chaque « emploi » (dans les actifs) doit avoir son moyen de financement spécifique (dans les passifs). Des ressources permanentes doivent venir financer les biens durables de l’entreprise.
  • Le besoin en fonds de roulement. Il découle de la comparaison entre les actifs et les passifs à court terme. En d’autres termes, il s’agit d’un indicateur qui mesure les décalages entre la trésorerie entrante et la trésorerie sortante.
  • Le fonds de roulement. Il désigne l’excédent de ressources permanentes par rapport aux actifs immobilisés. Ce fonds doit être idéalement équilibré, car il mesure également les investissements réalisés par l’entreprise.
  • La trésorerie nette. Elle est calculée en soustrayant le « besoin en fonds de roulement » au « fonds de roulement ». C’est un indicateur qui sert avant tout de variable d’ajustement.

D’autres notions constituent le bilan d’entreprise. En tout état de cause, n’oubliez pas que le décryptage d’un bilan comptable est un art complexe mais fort important, qui permet de jauger la santé financière d’une société à un instant « T ».

Vous brûlez d’en savoir plus ? Vous trouverez d’autres informations sur cette page consacrée au bilan d’entreprise !


Notez cet article :
Bilan d’entreprise : comment le lire et quoi faire avec ? 4.63/5 - 19 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?


woman-on-computer

Cadeau : Recevez vos Cours d'économie Gratuits !

Inscription réussie !