Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

Rhapsody

Membres
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1
  1. Bonsoir à tous, Le capitalisme dans sa forme actuelle présente à mon sens un défaut majeur: Le déséquilibre des rapports de forces entre la minorité qui possède la majeure partie des moyens de productions et le reste de la population. C'est principalement à cause de ce déséquilibre que de nombreuses notions "d'intérêt général" qui sont chères à la majorité de la population passent à la trappe. Il est évident que lorsqu'on veut faire respecter ses intérêts, un rapport de force se crée avec ceux qui portent un intérêt divergent du notre. Dans l'hypothèse ou chaque individu possède la même influence sur le rapport de force, la majorité remporte toujours le combat ainsi se sont les intérêts partagés par le plus grand nombre qui sont systématiquement mis en avant. En revanche si une minorité a plus de poids que la majorité alors elle peut imposer ses intérêts au reste de la population. C'est d'autant plus gênant que la minorité en question possède des intérêts qui divergent fréquemment de ceux de la majorité de par sa position économique et sociale. Par exemple le pillage des ressources naturelles permet l'amélioration du niveau de vie des détenteurs des moyens d'exploitation et de production, mais il a un effet néfaste sur l'avenir de l'ensemble de la population. Le pouvoir détenu par une poignée de personnes est la conséquence de la concentration des capitaux qui tend perpétuellement à augmenter dans notre système économique. L'Etat, qui est censé agir pour l'intérêt général représente le seul contre pouvoir au capital. C'est grâce à ce contre pouvoir que certaines pratiques économiquement viables mais socialement absurdes ont pu être interdites, le travail des enfants en est un bon exemple. Dans l'hypothèse ou l'Etat serait assez puissant pour imposer de fortes réglementations au capital (ce qui n'est pas le cas, je le concède) quelle serait, d'après vous, la meilleure méthode pour limiter la concentration des capitaux sans forcément changer de régime économique et social ? Merci à ceux ou celles qui prendront le temps de lire ma question un peu lourde
  2. Rhapsody

    Exercice de pensée sur la monnaie

    Salut Athéna, je ne suis pas un fin connaisseur de l'économie mais je vais essayer de donner des morceaux de réponses ou de réflexion. 1) Je pense que l'état n'est pas nécessaire si la monnaie est un matériaux rare (comme l'or) car il n'y a pas de création monétaire ultérieure à la désignation initiale de la valeur de la monnaie en question. En revanche dans le cas d'une monnaie fiduciaire (dont la valeur nominale est supérieure à la valeur intrinsèque) comme les billets ou les coquillages, sa création doit être gérée par une structure de confiance (comme un état) pour différentes raisons que j'expliquerai un peu plus loin. 2,3,4...) Pour que la valeur de la monnaie soit cohérente il ne faut pas qu'on la trouve au coin de la rue. Par exemple disons qu'un kilo de blé vaut une épée et qu'on établisse au moment de la création monétaire qu'un kilo de blé vaut 1 coquillage. L'agriculteur achète une épée au forgeron, ce dernier gagne 1 coquillage. Il l'utilise pour se payer une charpente et le charpentier se paye un kilo de blé. Jusque la tout va bien, maintenant mettons que chacun récupère 10 coquillages sur la plage, l'agriculteur veut acheter 10 épées mais le forgeron ne peut en produire qu'une, le forgeron veut se payer 10 charpentes mais le charpentier ne peut pas en réaliser autant ect, la demande augmente mais pas l'offre donc les prix augmentent jusqu’à ce que la demande coïncide avec la production de chacun pour équilibrer les échanges puisque un kilo de blé vaut toujours une épée qui vaut une charpente. Dans le cas présent le prix d'une épée deviendra 10 coquillages. C'est l'inflation ! Le problème c'est que si quelqu'un avait économisé 5 coquillages en vendant sa production, avant inflation il pouvait acheter 5 épées, maintenant il ne peut même plus en acheter une. L'inflation ruine la valeur de l'épargne. Un autre problème peut-être rencontré, dans mon exemple tout le monde récupère 10 coquillage mais si une seule personne en récupère 10 et les autres 0, il va pouvoir acheter la production des autres au prix d'origine avant que les prix montent, il sera donc le seul à avoir profiter de l'inflation et aura volé des richesses aux autres. Pour revenir au 1) on a deux manières d'obtenir une monnaie cohérente: a) On choisit un matériau rare et difficile à obtenir comme les métaux précieux, ce qui assure une stabilité. Dans ce cas pas besoin d'état ou autre structure puisqu'il n'y a pas de création monétaire. b) On choisit de la créer de toutes pièces (monnaie fiduciaire) et on axe la quantité produite au cours du temps sur l'évolution de la production de biens et services. Avec la monnaie fiduciaire, si sa création n'est pas contrôlée par un organe de confiance, n'importe qui peut créer de la monnaie dans son coin et organiser l'inflation. La quantité de monnaie créée initialement représente la valeur du patrimoine (les biens matériels des 3 types) plus la valeur de leur production sur une période d'un an. Lorsqu'on crée de la monnaie fiduciaire ultérieurement à la création initiale, on veut éviter l'inflation ou la déflation (donc qu'elle perde de la valeur ou qu'elle en gagne) car ça impacterait l'épargne, ainsi la quantité créée doit correspondre à l'augmentation de la production. Exemple: l'agriculteur possède une maison et produit 1kg de blé par an Le forgeron possède une maison et produit 1 épée par an Le charpentier possède une maison et construit une charpente par an (c'est pas très réaliste mais au moins c'est simple ^^) Dans leurs échanges habituels 1kg de blé=une charpente=1épée et 1 maison=5kg de blé On choisit une valeur de 1 coquillage=1kg de blé donc on crée 18 coquillages en tout (6 par personne) Si l'année suivante chacun a doublé sa production annuelle on devra créer 1 coquillage pour le kg de blé supplémentaire, 1 pour l'épée... ect donc on créera 3 coquillages supplémentaires pour s'aligner sur la hausse de la production. Si on n'en crée moins il y aura une déflation et si on en crée plus il y aura de l'inflation. Concernant le partage des 3 coquillages que l'on vient de créer, la c'est simple puisque tout le monde a augmenté sa prod au même niveau donc tout le monde a droit à un coquillage. En revanche si la croissance n'est pas répartie de façon homogène entre les acteurs je ne sais pas comment on fait. Si un seul des 3 augmente sa production (ex l'agriculteur) on ne peut pas lui donner l'ensemble de la création monétaire sinon les autres n'auraient pas assez de monnaie pour acheter le surplus de prod° et l'agriculteur aurait plus de monnaie mais il ne pourrait rien en faire puisque le forgeron et le charpentier ne produisent pas plus. La ça devient compliqué !! Bref je viens de me relire et j'avoue que c'est un peu brouillon mais bon c'est pas facile comme exercice Je ne suis pas du tout sure de la justesse de mes réponses donc toutes les précisions/corrections seront les bienvenues ! Bonne soirée !
  3. Salut Marie, désolé mais je n'ai pas la réponse a ta question, en fait je suis à peu près dans la même situation que toi. Les modèles théoriques de l'économie que je trouve sont tous très incomplets et ne permettent pas d'évaluer l'impact d'une quelconque action sur l'ensemble du système économique. Probablement parce que ces modèles sont anciens et que le système c'est complexifié depuis, ou alors parce que les facteurs sociologiques sont trop importants et imprévisibles pour faire d'un événement économique une simple équation. Bref je soutiens ta question et je souhaite bon courage à celui qui y répondra !
  4. Rhapsody

    Présentation

    Salut à tous, comme beaucoup d'entre vous je n'ai jamais étudié l'économie et j'essaie aujourd'hui de comprendre ses subtilités. Ayant l'habitude d'étudier des sciences "dures" je suis pommé quand je vois la complexité des sciences sociales ! Mais du coup c'est hyper intéressant ! J'ai essayé de lire quelques livres des théoriciens de l'économie mais c'est totalement imbuvable pour un néophyte comme moi ! Donc je compte un peu sur vous pour m'éclairer mais surtout pour échanger des idées et débattre

© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs