Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

Suire Michel

Membres
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

About Suire Michel

  • Rank
    Nouveau membre
  1. Suire Michel

    Monnaie unique mondiale

    Je crois que le problème n'est pas consécutif à la monnaie, ni à n'importe quelle monnaie. La société ne peut exister et fonctionner qu'à partir des échanges entre ses membres. C'est le seul et le principal vecteur des richesses. Plus les échanges sont nombreux plus la société s'enrichit. Plus la gestion du territoire, l'éducation, la circulation des marchandises qui sont la base des échanges, les états ont besoin de finances (les états, pas les politiques). Il serait normal que ce soit la valeur de l'échange qui soit taxé pour récupérer cette ressource qui inclurait impôts, coûts de la santé et retraite. Une taxe unique non récupérable et prélevée à la source (banque). Les espèces, délivrées par la banque, subiraient ce prélèvement à la source et les échanges en espèces se verraient déduits de cette taxe unique. Les banques ayant l'obligation de rétrocéder cette perception en temps réel au fisc. Dès lors, plus de travail au noir sans charges payées, plus de trafic, plus de magouille possible. Une facilité de gestion des entreprises qui les rendraient plus compétitives. Des exportations hors taxe plus compétitives également. De la marchandise importée qui se verrait taxées des mêmes charges. Je ne veux pas trop m'étaler, mais avec un peu de réflexion logique, on peut encore y trouver des milliers d'avantages. Réfléchissez tous dans ce sens. Depuis plus de 40 ans, nos supers économistes n'ont pas été capables ou n'ont pas voulu arranger le sort des plus faibles. Alors il n'y a pas de raisons que ça change et il faut trouver d'autres voies. Cela en est peut-être une! A + Michel
  2. Bonjour, Le produit intérieur brut est constitué du PIB Marchand et du PIB non Marchand. Le premier est la somme des valeurs ajoutées des acteurs économiques du secteur privé, autrement dit, les ressources réelles de notre pays. le second représente la somme des services redistribués gratuitement par l’État et ses différents organismes (enseignement, fonctionnariat, administration,...). Ces services sont estimés à leur coûts de production. Comment l'état peut-il produire plus de ressources que le secteur marchand puisque que sa cote part est estimée à environ 41% du PIB total ? Il y a certainement quelque chose qui m'échappe et qui pourrait éclairer ma lanterne ? Merci. Michel

© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs