Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

Isa

Encore une injection massive de fonds dans l'économie américaine!

10 messages dans ce sujet

A lire! Points de vue différents sur l'intervention de l'Etat dans l'activité économique : [url]http://www.lexpansion.com/economie/relance-le-mot-qui-fache-les-americains_238535.html[/url] Votre réaction?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


>> A lire : Les manuels d'économie manipulés par l'extrême gauche ?

Obama a trouvé un bon compromis... il s'appuie sur les thèses des regulationnistes mais aussi sur celle des libéraux dit aussi néo-classiques. Il favorise la demande tout d'abord en effectuant des investissement autonomes dans les infrastructures de santé , d'éducation, de justice, et de sécurité ou l'initiative privée est défaillante, mais pour assurer une reprise il mise aussi sur l'offre en effectuant une défiscalisation sur les innovations, en accordant des subventions... Cependant l'auteur souligne que les quelques 787 milliards de dollars deja engagé pour relancer l'economie l'année précédente n'ont eu pour effet qu'augmenter le déficit publique ... A voir l'évolution. Il a eu au moins l'idée de faire appel aux deux moyens de relance de l'économie, il aurait été préférable sans doute de s'y prendre plus tot car 10% du PIB ... la pente s'annonce longue à surmonter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Les mesures "ciblées " semblent être une bonne idée et plus efficaces que le plan de l'année dernière. Cependant Obama se retrouve dans une situation complexe, il doit faire face à un pays qui comporte certaines difficultés comme le chomage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a quand même 787 milliards de dollars à rembourser. Le déficit budgétaire frôle quand même les 10% du PIB et ils parlent d'une augmentation des impôts. Les nouvelles mesures "ciblés" ne vont-elles pas faire baisser les investissements? Or ils sont capitals pour la croissance économique d'un pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

"Plan de l'année dernière" : il s'agissait surtout de sauver une bonne partie du système bancaire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Les républicains contestent la première relance économique, nous allons bien voir ce qui va se passer si la deusieme est voté. Elle sera surment plus centré, mieu organisé et l'argent sera mieu dispersé dans l'économie. Elle permetra surment une hausse plus concrète et plus longue que la précedente. Un deuxième plan de relanlce serait nécessanre a la reprise d'une croissance, une baisse des impots pourait permetre une reprise de l'investissement chez les entreprises et les menages. A voir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Avec la ralentissement de la croissance, l'augmentation du chômage et l'effondrement de l'immobilier, Obama a dû prendre plusieurs mesures pour redynamiser l'économie et donc l'emploi. Cependant, le plan de solution de l'économie de 787 milliards de $ de l'année dernière a eu des conséquences néfastes sur le taux de chômage car ce dernier a augmenté de 10% ainsi que sur les ventes immobilières. Et pourtant, le plan d'Obama semble bien équilibré car il permettrait à la fois de redynamiser la demande (en relançant la consommation des ménages) et l'offre (en minimisant les faillites et en augmentant les offres d'emplois) ce qui entrainerait une augmentation de la croissance et qui sait, peut-être la résolution de la crise immobilière...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ce n'est pas le plan de relance américain de l'année dernière qui a fait augmenter le chômage à ce point, c'est la réaction des banquiers au krach financier : après la crise des subprimes, ils sont devenus beacoup plus prudents pour accorder des prêts, voire même réticents... Quant aux entrepreneurs et aux ménages, ils ont retardé leurs investissements, aggravant ainsi la crise au point que la demande a sérieusement ralenti, ce qui a provoqué des licenciements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

De plus avec les déboires du marché financier d'émission de creances, d'actions et d'obligation, la fiabilité que les investisseurs accordaient dans ce dernier était deja bien limité, avec la révélation de la stratégie de profit mise en place dans les banques, les investisseurs ont vu leur capacité à investir etre reduit à leur seule MBA(marge brut d'autofinancement)qui est devenu insuffisante, les obligant à trouver une solution pour réduire leurs coûts de production, en passant par une substitution du capital au travail pour gagner en productivité( flexibilité des machines par rapport aux travailleurs).Le plan de relance a donc un double objectif, relancer concretement par l'injection de somme irrationnelle les entrepreneurs dans leur processus continuel d'innovation , la demande en creant un multiplicateur de revenu à travers des investissements autonomes, mais aussi redonner confiance aux investisseurs, aux banquiers, aux consommateurs en général... Modifié par eriska

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ajouter un commentaire :

-

Créez un compte

en 3 secondes


INSCRIPTION

Connectez vous

ici


CONNEXION

Répondez au sujet : Encore une injection massive de fonds dans l'économie américaine! !

Dernier message :
De plus avec les déboires du marché financier d'émission de creances, d'actions et d'obligation, la fiabilité que les investisseurs accordaient dans ce dernier était deja bien limité, avec la révélation de la stratégie de profit mise en place dans les banques, les investisseurs ont vu leur capacité à investir etre reduit à leur seule MBA(marge brut d'autofinancement)qui est devenu insuffisante, les obligant à trouver une solution pour réduire leurs coûts de production, en passant par une substitution du capital au travail pour gagner en productivité( flexibilité des machines par rapport aux travailleurs).Le plan de relance a donc un double objectif, relancer concretement par l'injection de somme irrationnelle les entrepreneurs dans leur processus continuel d'innovation , la demande en creant un multiplicateur de revenu à travers des investissements autonomes, mais aussi redonner confiance aux investisseurs, aux banquiers, aux consommateurs en général...

Partagez cette page :




© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs