Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

ilfaitbeau

dette d’état résolue ?

8 messages dans ce sujet

Bonjour à toutes et à tous,

 

Une question qui me taraude depuis quelques temps…

 

Pourquoi doit on passer par l’impôt, et donc forcement par des profits d’entreprises privées, pour financer des dépenses publiques ?

 

Petit exercice d’imagination :

Si l’on sort  du cadre actuel de la monnaie, admettons que l’état ait le  pouvoir de création monétaire sans aucune contre partie et qu’il utilise ce pouvoir pour financer la sécu, l’éducation, les retraites, les routes, les hôpitaux, etc…

Il n'y aurait aucune dette d’état et aucun impôt sur les entreprises et les particuliers.

Quelle serait la conséquence d’un tel pouvoir sur l’économie réelle ?

Pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas comme je viens de l’exposer brièvement ?

 

Merci par avance de vos réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


>> A lire : Les manuels d'économie manipulés par l'extrême gauche ?

Bonjour,

Il m'est aussi arrivé de penser également comme vous.

Mais ce concept n'est pas faisable selon mon avis personnel, pour 2 raisons principales:

- la création monétaire pour financer toutes les administrations sans contrepartie n'est pas possible car justement elle s'effectue sous plusieurs conditions. La vie aurait été trop facile si ça se passait comme ça. Et économiquement parlant, la banque centrale ne détient pas aucun stock de monnaie centrale.La monnaie centrale

-les entreprises privées et les particuliers doivent payer l'impôt car l'impôt est prévu pour des utilisations contribuant à l'intérêt commun.

Ecossimo aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

 

 

il y a 46 minutes, OlivierFore a dit :

Il m'est aussi arrivé de penser également comme vous.

Merci de votre réponse, je me sens moins seul.:)

 

Toutefois je ne saisi pas votre argumentation

 « l'impôt est prévu pour des utilisations contribuant à l'intérêt commun. »

Oui dans le cadre actuel ,vu que c’est la principale source de revenu de l'état, qui permet de financer le bien commun. Dans ce que je propose il n’y a plus besoin de faire des bénéfices quelque part pour financer du bien commun. Donc plus besoin d’impôt.

 

« La vie aurait été trop facile si ça se passait comme ça » ce n’est plutôt pas un problème ? ^_^

A moins qu’en baver soit un objectif dans la vie ?

Je m’attendais a une levée de boucliers de tous ceux qui profitent du système actuel, ou encore que cela génère de l’inflation, ce que je n’arrive pas à bien comprendre.

Ecossimo aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je voulais juste expliquer qu'aujourd'hui, les entreprises privées comme les particuliers doivent payer l'impôt car ils en tirent tous des profits.

Je trouve votre concept intéressant si c'était faisable mais  pensez-vous sincèrement que l'état parviendrait a financer toutes les administrations en optant juste pour la création monétaire ? A mon avis, non. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Dans l'absolu tout est faisable, après quelles en sont les conséquences ?

les banques créent déjà de l'argent ex nihilo lors d'opérations de prêts bancaires par exemple. l'emprunteur doit rembourser, pour solder le compte comptablement.

ce que je propose est que l’état  crée de l'argent, lui -même,  pour ses propres besoins sans devoir le rembourser  quiconque. ça gène qui a part les créanciers qui vivent de l'usure ?

Il ne faudrait pas que l'état abuse car ça mettrait à mal l’économie réelle.

je prend un exemple d’exagération, si les profs sont payés 1M d'euros/mois, pas sur que l'artisan du coin apprécie la disparité, il augmentera ses prix et tout suivra jusqu'à s'équilibrer de  nouveau.

ça me parait trop beau et trop simple pour être faisable.

Pas d'arguments un peu plus corrosifs ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bonjour,

Comme vous, tout cela me parait trop beau pour être faisable et même si çà l'était, pas sûr que l'état n'en abuse pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Vous semblez oublier le problème n°1 de la création monétaire à tout va pour financer les dépenses publiques: L'inflation (Cf: TQM).

Même si aujourd'hui l'inflation est recherchée par la BCE par sa politique monétaire expansive, une fois le taux d'inflation arrivé à 2%, continuer à faire fonctionner la planche à billet pour financer les dépenses entrainerait une évolution des prix exponentielle.

Ce qui engendrerait une perte de compétitivité des exportations, une inflations auto-entretenu par l'anticipation des agents économiques de la hausses des prix (consommer plus aujourd'hui car les prix augmenteront demain = + d'inflation), une perte de confiance dans la monnaie, des banques en faillites etc...

Ainsi je suis navré mais cette belle idée de départ est malheureusement impossible en raison de l'impasse dans laquelle elle mène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Vous parlez de la création monétaire classique, via emprunt contre intérêt et donc à rembourser , plus intérêt, ce qui entraîne mécaniquement de l'inflation.

Ce que je propose d’étudier, est de la création monétaire pure et simple, sans jamais rembourser quiconque, pour financer tout ce qui n’est pas productif : santé, éducation, retraites, etc..

Ce qui me permet d’envisager cette possibilité est que tous les biens de consommations et services sont abondants. Il parait tout a fait absurde de devoir se priver, ou réduire des services essentiels tels que la santé ou l’éducation, l’entretien des infrastructures, juste par ce que l’argent fait défaut.

Aucune matière première ne manque, aucune ressource humaine ne manque (chômage) alors pourquoi s’embêter avec l’argent qui manque ?

Il n’y a qu’à le créer sans contre partie, tant que c'est pour le bien commun.

La question initiale étant quelles en seront les conséquences et surtout pourquoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ajouter un commentaire :

-

Créez un compte

en 3 secondes


INSCRIPTION

Connectez vous

ici


CONNEXION

Répondez au sujet : dette d’état résolue ? !

Dernier message :

Vous parlez de la création monétaire classique, via emprunt contre intérêt et donc à rembourser , plus intérêt, ce qui entraîne mécaniquement de l'inflation.

Ce que je propose d’étudier, est de la création monétaire pure et simple, sans jamais rembourser quiconque, pour financer tout ce qui n’est pas productif : santé, éducation, retraites, etc..

Ce qui me permet d’envisager cette possibilité est que tous les biens de consommations et services sont abondants. Il parait tout a fait absurde de devoir se priver, ou réduire des services essentiels tels que la santé ou l’éducation, l’entretien des infrastructures, juste par ce que l’argent fait défaut.

Aucune matière première ne manque, aucune ressource humaine ne manque (chômage) alors pourquoi s’embêter avec l’argent qui manque ?

Il n’y a qu’à le créer sans contre partie, tant que c'est pour le bien commun.

La question initiale étant quelles en seront les conséquences et surtout pourquoi.


Partagez cette page :




© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs