Rejoignez Ecossimo !

Cadeau : le guide de l'économie offert !

Connexion    S’inscrire au Forum

kerlouané

les banques et le credit

8 messages dans ce sujet

Bonjour

N'étant pas  du tout un spécialiste pouvez vous me dire simplement  d'ou provient l'argent  que la banque vous prete quand vous demandez un credit

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Salut. Je ne suis pas spécialiste non plus, mais je pense bien que l’argent que la banque prête provient d’autres particuliers qui y investissent ainsi que de la banque de France. De plus, la banque elle-même a des fonds qui lui viennent aussi de transactions et de services aux professionnels.

Voilà qui devrait mieux nous éclairer : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/crise-banque-argent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Cette question est excessivement technique. Mais attention, je n'implique pas par là même qu'elle est compliquée, plutôt qu'elle implique de nombreuses composantes qu'il s'agirait d'énumérer tranquillement.

Le lien de BigMa est très bien à cet égard. Peut-être pourrais-je ajouter celui-ci : http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Dossiers/Banque/La-banque-comment-ca-marche/Depots-credits-et-creation-monetaire

Suite à la lecture de ces liens, vous aurez probablement des questions plus précises.

Cela dit, le point le plus intéressant selon moi est relatif à cette fameuse création d'argent (en rappelant que la banque centrale, quant à elle, ne crée PAS d'argent, mais en émet). Cependant l'expression "création monétaire" est souvent trop rapidement employée. En omettant beaucoup d'aspects (charges d'intérêt VS rémunération du capital placé, etc...) et en grossissant le trait, je m'explique

***PAS DE CREATION MONETAIRE***

Si Mister Y dépose 100 à la banque, rien n'empêche celle-ci de se dire : "bon ouais euh... Mister Y va pas venir rechercher son fric d'ici un ptit bout de temps. Du coup on peut prêter ce fric à Mister X. Par contre, faut quand même s'assurer que son fric sera là si il veut revenir le prendre" -> Là il y a (juste) emploi de ressources, mais pas de création monétaire. Et la banque veut gérer le risque que Mister Y revienne chercher son fric et ne puisse pas car c'est Mister X qui l'a: c'est le risque de liquidité.

Si je te prête mon vélo le temps que je ne l'utilise pas, j'ai pas créé un vélo, right ? Par contre si je veux mon vélo, je dois pouvoir en disposer dans l'immédiat (risque de liquidité), sauf si on a passé un contrat qui stipule que je n'ai pas le droit de venir reprendre mon vélo pendant un certains temps (dans ce cas il n'y aurait pas de risque de liquidité)...

***CREATION MONETAIRE***

Cette fois-ci le parallèle avec le vélo va être plus difficile à tenir ^^ !

Nous en sommes donc à Mister X qui a le fric de Mister Y (A ce stade, il n'y a pas de création monétaire). Le truc c'est que Mister X va déposer cet argent dans une banque (en fait la même que Mister Y). Du coup, la banque en question rajoute la valeur de ce dépôt dans ses comptes, et là oui il y a création A PARTIR DE RIEN d'argent. Car in fine, le montant de 100 est scripturalement considéré en valeur à deux reprises. En fait la création n'est que comptable certes ! Mais l'effet (multiplicateur) a quand même un impact réel sur l'économie ! Car (en caricaturant) :

*Mister Y reste un individu solvable !

*Mister X monte son activité et génère du profit par effet levier (son profit est un pourcentage d'un investissement plus gros grâce à la dette) !

Pour maintenir l'analogie avec le vélo : Si je te prête mon vélo, et que ce vélo est immatriculé. Et que toi tu utilises ce vélo en l'immatriculant à nouveau, alors le services des immatriculations écrit 2 numéros d'immatriculations. Certes il n'y a qu'un vélo, mais sa considération scripturale est double (deux immatriculations). Du coup tu vas te balader tranquille avec le vélo et tu vas plus vite, pendant que moi je jouis de la reconnaissance psycho-sociale du fait que je possède un vélo, avec toutes les retombées directes et indirectes : "il est trop cool ce mec! ces T-shirts sont un peu pourris par contre ! etc..."

 

Donc d'où vient l'argent qu'une banque prête ? Un peu des autres tant qu'ils n'en ont pas besoin ET un peu de nulle part lorsque l'argent dont ils n'ont pas besoin est doublement considéré dans les livres de compte !

 

J'invite quiconque à souligner et détailler dans ce que j'explique ce qui constituerait selon lui une simplification plus abusive et intenable que vulgarisante.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je rajouterais que la banque commerciale lorsqu'elle accorde un crédit crée de la monnaie scripturale (somme inscrite sur le compte du débiteur) ex-nihilo, c'est-à-dire à partir de rien. Sauf que cette monnaie peut faire l'objet d'un retrait de la part du débiteur en monnaie scripturale (billets), et là il faut bien que la banque dispose de monnaie sonnante et trébuchante (même si ce sont des billets^^).

Ainsi la monnaie qui est retirée d'un compte à vue sous forme de billet provient de la BCE qui émet cette monnaie. La banque commerciale qui accorde le crédit doit a se procurer cette monnaie centrale (avant ou après le crédit) de façon à pouvoir faire face à des retraits de billets ou des paiements interbancaires. Soit la banque commerciale dispose de liquidités sur son compte à la banque centrale pour faire face aux retraits et là tout va bien. Soit elle ne dispose pas d'assez de liquidité et là elle doit effectuer des emprunts auprès d'autres banques (marché interbancaire), et si aucune banque commerciale ne veut lui prêter elle peut toujours se retourner auprès de la BCE pour avoir une "facilité de prêt" à un taux souvent supérieur à celui du marché interbancaire.

Donc in fine l'argent créée par les banques commerciales est souvent émis par la banque centrale via ses opérations d'open market pour refinancer les banques commerciales en monnaie centrale (billet), mais la décision de création monétaire revient bien au départ de la banque commerciale lorsque"elle accorde un crédit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bonjour  cette histoire de création ex nihilo m interroge.  Puisque l argent est créé ex nihilo. Si un acteur économique ne rembourse pas un crédit, en quoi la banque est elle impactée puisque la dette à été créé en partant de rien ? Ne suffit il pas de supprimer ex nihilo cette dette ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Alors non, cela et impossible car même si la monnaie (physique: le billet) est créée ex-nihilo, sa principale contre partie est la somme inscrite sur le compte à vue de l'individu.

Donc le crédit n'est pas remboursé, l'argent est effectivement en circulation mais le créancier, ici la banque est débité du même montant et si un grand nombre d'individu font défaut à la banque alors elle risque de ne plus pouvoir prêter, et elle même ne pourra plus honorer ses propores engagements auprès des autres banques a qui elle a sans doute emprunté de l'argent et auprès de la BCE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Merci pour cette réponse qui répond partiellement à ma question.

Supposons que demain je devienne  moi même une banque. Je possède 1500 € sur mon compte. J ai compris qu avec le système des réserves fractionnaires jee suis autorisé à prêter que  10000 €. Je crée 8500€ ex nihilo que je dépose sur le compte de mon emprunteur. Tout ce qui sera debite le sera sur ce compte donc tous les paiements seront honorés 

Si l emprunteur ne rembourse pas ces 10000€, aucun emprunt effectué auprès des autres banques ni à la BCE puisque c est sur ma réserve 

Si j annule une partie de la dette de 8500€ avec le meme  jeu d 'ecriture qui m a permis de les créer je remets les comptes à 0 à 1500€ prés que vais devoir réclamer à mon emprunteur.

Mais il y aura 10000€ injectés dans l économie.

Ou est la faille dans mon raisonnement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je pense que la faille se trouve dans le fait que les 10 000 euros prêtés se trouvent sur le compte de l'emprunteur. Et comme ils sont créés ex-nihilo, si ils ne sont pas rembourser la banque devra compenser cette perte avec son propre capital. Mais si les perte sont trop importantes et le capital de la banque trop faible elle risque de faire faillite.

Il faut également savoir que les banques se prêtent des millions d'euros à Court terme donc si l'une fait faillite elle risque de ne pas pouvoir honorer ses engagement auprès des autres.

Evidemment un défaut de paiement de 10 000 euros pour une banque ça n'est pas grave.. mais quand de trop nombreux empruntées font défaut alors on se trouve dans le cas d'un risque systémique où les réactions enchaîne peuvent faire échouer tout le système bancaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ajouter un commentaire :

-

Créez un compte

en 3 secondes


INSCRIPTION

Connectez vous

ici


CONNEXION

Partagez cette page :




© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs