Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

Jbernheim45

Bruno Monteyne (Bernstein) sur MBS

1 message dans ce sujet

L'analyste Bruno Monteyne de Bernstein a publié sur Linkedin un article très négatif à l'encontre de MBS et de sa politique financière. L'article a depuis été supprimé. Peur de représailles? Censure? La question reste ouverte. Il reste scandaleux que la parole ne semble plus libre au sujet du Prince. 

Voici le texte dans son intégralité:

" MBS - le sous-performant vindicatif.


Mohammed ben Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, alias MBS prétend guider une pétromonarchie au fonctionnement archaïque vers la modernité. 

Comment ce prince qui se veut visionnaire mais qui était un adolescent timide et complexé bourré de tics, au bégaiement dérangeant, a-t-il pu se transformer en tyran implacable, impulsif, immature et irascible? 

Comment peut-on penser que le "vilain petit canard hargneux" soit capable d'une quelconque performance dans la transformation de son pays?

On peut légitiment s'interroger sur les capacités réelles de ce prince belliqueux formé à l'université Roi-Saoud de Ryad et titulaire d'une modeste licence en droit.

Modeste n'est d'ailleurs pas vraiment une particularité de sa personnalité. MBS porte beau et achète cher. 

En témoignent ses achats fastueux. Le Serene, son luxueux yacht estimé à un demi-milliard de dollars. Le Salavator Mundi, portait du Christ, réalisé par Léonard de Vinci. La réplique du Château de Versailles à Louveciennes dans les Yvelines à 300 millions de dollars.

Défaite en Syrie, mise au ban ratée du Qatar, enlisement au Yémen, démission forcée du Premier Ministre Libanais et maintenant assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. MBS collectionne les beaux objets comme les échecs.

Et sur le plan économique, ce réformateur, mégalomane ne rassure pas vraiment les investisseurs. Les investissements directs étrangers se sont effondrés de 80% en 2017, à hauteur de 1,5 milliards de dollars. 1,1 milliards ont encore été retirés la semaine dernière....

Les capitaux saoudiens s'évaporent tranquillement et partent à l'étranger, 80 milliards de dollars en 2017 et 65 milliards cette année selon JP Morgan.

On ne peut que recommander aux investisseurs de sursoir à tout investissement financier autant que relationnel.

MBS est un sous-performant autant qu'un dangereux déséquilibré. "

Lien vers une capture d'écran du compte de Bruno Monteyne au moment de la publication de l'article: https://i.imgur.com/ZyGZoao.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


>> A lire : Les manuels d'économie manipulés par l'extrême gauche ?

Ajouter un commentaire :

-

Créez un compte

en 3 secondes

INSCRIPTION

Connectez vous

ici

CONNEXION

Répondez au sujet : Bruno Monteyne (Bernstein) sur MBS !

Dernier message :

L'analyste Bruno Monteyne de Bernstein a publié sur Linkedin un article très négatif à l'encontre de MBS et de sa politique financière. L'article a depuis été supprimé. Peur de représailles? Censure? La question reste ouverte. Il reste scandaleux que la parole ne semble plus libre au sujet du Prince. 

Voici le texte dans son intégralité:

" MBS - le sous-performant vindicatif.


Mohammed ben Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, alias MBS prétend guider une pétromonarchie au fonctionnement archaïque vers la modernité. 

Comment ce prince qui se veut visionnaire mais qui était un adolescent timide et complexé bourré de tics, au bégaiement dérangeant, a-t-il pu se transformer en tyran implacable, impulsif, immature et irascible? 

Comment peut-on penser que le "vilain petit canard hargneux" soit capable d'une quelconque performance dans la transformation de son pays?

On peut légitiment s'interroger sur les capacités réelles de ce prince belliqueux formé à l'université Roi-Saoud de Ryad et titulaire d'une modeste licence en droit.

Modeste n'est d'ailleurs pas vraiment une particularité de sa personnalité. MBS porte beau et achète cher. 

En témoignent ses achats fastueux. Le Serene, son luxueux yacht estimé à un demi-milliard de dollars. Le Salavator Mundi, portait du Christ, réalisé par Léonard de Vinci. La réplique du Château de Versailles à Louveciennes dans les Yvelines à 300 millions de dollars.

Défaite en Syrie, mise au ban ratée du Qatar, enlisement au Yémen, démission forcée du Premier Ministre Libanais et maintenant assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. MBS collectionne les beaux objets comme les échecs.

Et sur le plan économique, ce réformateur, mégalomane ne rassure pas vraiment les investisseurs. Les investissements directs étrangers se sont effondrés de 80% en 2017, à hauteur de 1,5 milliards de dollars. 1,1 milliards ont encore été retirés la semaine dernière....

Les capitaux saoudiens s'évaporent tranquillement et partent à l'étranger, 80 milliards de dollars en 2017 et 65 milliards cette année selon JP Morgan.

On ne peut que recommander aux investisseurs de sursoir à tout investissement financier autant que relationnel.

MBS est un sous-performant autant qu'un dangereux déséquilibré. "

Lien vers une capture d'écran du compte de Bruno Monteyne au moment de la publication de l'article: https://i.imgur.com/ZyGZoao.png


Partagez cette page :




© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs