Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

clembutet

WS-PS

3 posts in this topic

Bonjour, est-ce que quelqu'un serait en mesure de m'expliquer le modèle WS-PS et de quelle manière ce dernier définit la courbe d'offre agrégée ? J'ai du mal aussi à comprendre pourquoi la courbe WS est fonction décroissante du salaire réel et la courbe PS fonction croissante du salaire réel. 

Merci d'avance. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Partagez cette page :


>> A lire : Les manuels d'économie manipulés par l'extrême gauche ?

Bonjour, 

Le modèle Wage setting / Price setting permet de revoir la définition du long terme, en expliquant comment les salaire sont fixés.

Pour la relation WS : les salaires dépendent des conditions du marché du travail. Plus le taux de chômage est bas, plus les salaires sont élevés car il y a alors moins de travailleurs potentiels disponibles donc plus de difficulté à trouver un employé, les entreprises doivent augmenter le salaire (les employés ont le pouvoir). On peut alors dire que les employés ont un pouvoir de négociation : ce sont eux qui choisissent pour quel salaire minimum ils acceptent de travailler. Le salaire alors négocié dépend de 2 choses :
 

En conséquence, les entreprises vont devoir répercuter le coût des salaire de leurs employés sur les prix de vente, ce qui entraîne une augmentation des prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Partagez cette page :

Bonjour, 

Le modèle Wage setting / Price setting permet de revoir la définition du long terme, en expliquant comment les salaire sont fixés.

Pour la relation WS : les salaires dépendent des conditions du marché du travail. Plus le taux de chômage est bas, plus les salaires sont élevés car il y a alors moins de travailleurs potentiels disponibles donc plus de difficulté à trouver un employé, les entreprises doivent augmenter le salaire (les employés ont le pouvoir). On peut alors dire que les employés ont un pouvoir de négociation : ce sont eux qui choisissent pour quel salaire minimum ils acceptent de travailler. Le salaire alors négocié dépend donc ...
- positivement du prix anticipé et du pouvoir de négociation des employés
- négativement du taux de 
chômage
Analytiquement : W = Pe * F(u, z)      (WS)
Pe = prix anticipé
F(u, z) = fonction du taux de chômage (u, -) et du pouvoir de négociation (z, +)
 

Pour la relation PS : le prix dépend des salaires des employés, et du taux de marge (correspondant au pouvoir de marché d'une entreprise). Par exemple, les entreprises en situation de monopole peuvent appliquer des prix élevés car elles ont un grand pouvoir de marché. Si tu as vu la situation de CPP, le taux de marge est nul dans cette situation.
Analytiquement : P = (1 + m)*W        (PS)
m = pouvoir de marché

Pour la représentation graphique dans le plan salaire réel en ordonnées et taux de chômage en abscisse, la courbe WS c'est la relation entre le salaire réel et le taux de chômage. Or on vient de voir que le salaire dépend négativement du taux de chômage, donc la courbe WS est décroissante. La courbe PS est une droite horizontale car elle représente le salaire induit par la détermination des prix.

 

Lorsque l'on inclue la relation WS dans PS on obtient : P = (1 + m) * Pe * F(u, z) soit la fonction d'offre globale de moyen terme en fonction du taux de chômage u.

Bien sûr, à long terme les anticipations des agents sont exactes donc P = Pe d'où F(u, z) = 1/(1+m)

 

En espérant avoir répondu à tes questions :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Partagez cette page :

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Répondez au sujet : WS-PS !

Dernier message :

Bonjour, 

Le modèle Wage setting / Price setting permet de revoir la définition du long terme, en expliquant comment les salaire sont fixés.

Pour la relation WS : les salaires dépendent des conditions du marché du travail. Plus le taux de chômage est bas, plus les salaires sont élevés car il y a alors moins de travailleurs potentiels disponibles donc plus de difficulté à trouver un employé, les entreprises doivent augmenter le salaire (les employés ont le pouvoir). On peut alors dire que les employés ont un pouvoir de négociation : ce sont eux qui choisissent pour quel salaire minimum ils acceptent de travailler. Le salaire alors négocié dépend donc ...
- positivement du prix anticipé et du pouvoir de négociation des employés
- négativement du taux de 
chômage
Analytiquement : W = Pe * F(u, z)      (WS)
Pe = prix anticipé
F(u, z) = fonction du taux de chômage (u, -) et du pouvoir de négociation (z, +)
 

Pour la relation PS : le prix dépend des salaires des employés, et du taux de marge (correspondant au pouvoir de marché d'une entreprise). Par exemple, les entreprises en situation de monopole peuvent appliquer des prix élevés car elles ont un grand pouvoir de marché. Si tu as vu la situation de CPP, le taux de marge est nul dans cette situation.
Analytiquement : P = (1 + m)*W        (PS)
m = pouvoir de marché

Pour la représentation graphique dans le plan salaire réel en ordonnées et taux de chômage en abscisse, la courbe WS c'est la relation entre le salaire réel et le taux de chômage. Or on vient de voir que le salaire dépend négativement du taux de chômage, donc la courbe WS est décroissante. La courbe PS est une droite horizontale car elle représente le salaire induit par la détermination des prix.

 

Lorsque l'on inclue la relation WS dans PS on obtient : P = (1 + m) * Pe * F(u, z) soit la fonction d'offre globale de moyen terme en fonction du taux de chômage u.

Bien sûr, à long terme les anticipations des agents sont exactes donc P = Pe d'où F(u, z) = 1/(1+m)

 

En espérant avoir répondu à tes questions :)


Partagez cette page :




© Ecossimo 2017 - Contact - Annonceurs