Accueil > Crédit > Crédit immobilier : les taux vont-ils se stabiliser ?

Crédit immobilier : les taux vont-ils se stabiliser ?

 

Hausse des taux de crédit  va-t-on vers une stabilisation 3

Hausse des taux de crédit : va-t-on vers une stabilisation ?

Les taux jouent au yoyo. Après un recul historique ces dernières années, les taux de crédit immobilier ont amorcé une remontée (modérée) depuis décembre 2016, comme le prévoyaient les spécialistes du sujet. Toutefois, cette hausse timide semble avoir atteint un palier en juillet, laissant croire que les taux pourraient se stabiliser pour quelques temps – suffisamment pour chercher tranquillement à obtenir le meilleur crédit immobilier possible. Revue de détail.

Petit à petit, les taux de crédit immobilier remontent

C’était un retournement de situation prophétisé par la plupart des spécialistes du crédit immobilier : après plusieurs années de baisse et des seuils historiquement bas, les taux d’intérêt se sont réveillés en début d’année 2017. Avec quelques frémissements ressentis dès le mois de décembre dernier.

Ainsi, selon le baromètre Crédit Logement/CSA, les taux de crédit immobilier ont atteint 1,57 % en moyenne en juin, alors qu’ils s’établissaient à 1,34 % en fin d’année 2016. Un bond à considérer avec prudence, toutefois : si les taux ont enregistré une hausse assez brusque début 2017, passant de 1,34 % à 1,51 % en mars, ils ont ensuite atteint 1,55 % en avril, puis 1,56 % le mois suivant.

Il faut noter que ces mouvements touchent l’ensemble du marché immobilier. À savoir, aussi bien les logements anciens et neufs, les différents types de prêts, et les durées plus ou moins longues de crédit immobilier. En parallèle, les prix de la pierre ont eux aussi connu une hausse (notable, cette fois) au cours du premier semestre 2017, de l’ordre de 3 % sur un an dans l’ancien.

Stabilisation très probable des taux durant la période estivale

Pour bien choisir votre assurance auto, pensez à demander des devis 1

Si hausse des taux de crédit immobilier il y a, on constate tout de même qu’elle n’a pas atteint des plus hauts. Ainsi, le taux moyen de 1,57 % en juin marque-t-il un retour aux niveaux de l’été précédent (1,60 % en juin 2016). Ralentis à partir de mai grâce à l’effet de détente des taux d’emprunt OAT, les taux auraient commencé à se stabiliser comme l’indique le courter Vousfinancer.

De sorte que le gros de la hausse aurait été limité à février. Faut-il s’en étonner ? Sans doute, surtout dans la mesure où 2017 est une année particulière, du fait des élections présidentielles. Les scrutins nationaux ont généralement un impact négatif sur le marché immobilier. Mais celui-ci semble avoir fait exception : la victoire d’Emmanuel Macron a eu pour conséquence une réduction de la pression sur les taux de crédit immobilier.

De fait, certaines banques ont même revu leurs taux légèrement à la baisse à l’entrée de l’été, proposant des réductions allant jusqu’à 0,10 % sur la souscription d’un crédit immobilier. Cette situation permet de compenser l’augmentation des prix des biens, avec un pouvoir d’achat des ménages constant – malgré les prévisions des notaires qui envisagent un tarif record pour le mètre carré parisien (à 8 700 €).

Est-ce le bon moment pour contracter un crédit immobilier ?

En vertu des taux stables et des prix hauts, il faut se poser la question : est-ce le moment de souscrire un crédit immobilier pour acheter un bien ? Faut-il précipiter son projet d’acquisition, de crainte que les taux d’intérêt ne connaissent une remontée plus rapide à partir de la rentrée ?

La précipitation est souvent mauvaise conseillère, surtout alors que l’augmentation des taux de crédit immobilier s’avère contenue. Ceux-ci devraient profiter relativement longtemps du seuil de stabilité atteint durant l’été, et poursuivre, dans le cas du scénario le plus négatif du point de vue des acquéreurs, sur une courbe ascendante légère.

En résumé : mieux vaut bien étudier la faisabilité de votre projet immobilier et prendre votre temps, sauf si vous avez l’intention d’acheter dans une ville où les prix ont tendance à grimper (Paris, Bordeaux, Nantes). Enfin, sollicitez toujours le conseil d’un courtier, par exemple en optant pour un crédit immobilier par Vousfinancer.com, afin de bénéficier des meilleurs taux en fonction de votre profil.

 

 

 

 


Notez cet article :
Crédit immobilier : les taux vont-ils se stabiliser ? 4.63/5 - 19 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?