Accueil > Activite Economique > KYC : votre passeport entrepreneurial vers Hong-Kong

KYC : votre passeport entrepreneurial vers Hong-Kong

df8d043b523516c035dff471d5f62bcd.jpg

Suite aux nombreuses affaires qui ont écorné à tort l’image du monde des entités offshore, créer une entité en dehors de France semble ressembler à un chemin de croix. Pourtant, tout cela est parfaitement légal et 100% sécurisé, et ce, notamment grâce au KYC.

Qu’est-ce que le KYC?

KYC est un acronyme désignant le terme anglophone « Know Your Customer », à savoir « Connaître Son Client ». Concrètement, lorsqu’une personne veut créer une entreprise à Hong-Kong, ou ailleurs, le KYC va permettre de clairement identifier celle-ci. L’objectif est simple : lutter contre le blanchiment d’argent et toutes les formes de fraude fiscale. 

Autrement dit, il s’agit d’un « test » permettant de valider, ou non, l’arrivée d’un investisseur. De nos jours, et bien plus qu’il y a 5 ou 10 ans, les banques de Hong-Kong ont densifié cette étape de vérification. En soi, il s’agit d’un réel plus pour protéger l’économie de Hong-Kong.

Ouvrir un compte bancaire à Hong-Kong

Dans le cadre du Know Your Customer, les banques demandent de nombreux documents et autres justificatifs. En attestant de la légalité de l’activité réalisée, cette étape permet donc d’ouvrir un compte bancaire à Hong-Kong. Vous devrez notamment fournir un justificatif de domicile (en France par exemple), un avis d’imposition ou encore des exemples de contrats signés par vos clients. Clairement, cela met en exergue le fait que Hong-Kong n’est pas un paradis fiscal. 

D’ailleurs, cette contrée à la réputation sulfureuse (à tort) est sur la liste blanche de l’OCDE. Dernièrement, les autorités de Hong-Kong sont même allées plus loin en signant le CRS avec de nombreux pays dont le Japon et le Royaume-Uni. Autrement dit, les données bancaires personnelles sont échangées entre le pays signataires (un gage de transparence certain).  

Afin de bien commencer votre implantation à Hong-Kong, il est recommandé d’opter pour les services d’un cabinet spécialisé basé sur place. Celui-ci sera capable d’optimiser le processus de KYC tout en vous permettant de gagner un temps précieux.


Notez cet article :

Auteur : Ecossimo Team


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?


woman-on-computer

Cadeau : Recevez vos Cours d'économie Gratuits !

Inscription réussie !