Accueil > Intervention de l Etat > La Politique monétaire de l’Etat

La Politique monétaire de l’Etat

Par le biais des taux d’intérêt, les autorités monétaires peuvent intervenir de manière indirecte sur l’activité économique du pays. En effet, une modification des taux d’intérêt se répercute sur le montant des crédits accordés aux ménages, aux entreprises, et donc, sur le niveau d’activité.

pse-euro

Les objectifs de la politique monétaire

Les objectifs de la politique monétaire varient en fonction des priorités définies par le gouvernement :

– la lutte contre l’inflation(l’inflation doit être inférieure à 2% l’an)

– l’équilibre extérieur(exportations, importations)

– le maintien de la valeur de l’euro

– l’expansion et l’emploi.

Il est difficile d’atteindre tous ces objectifs en même temps dans la mesure où la lutte contre l’inflation (au niveau de l’union européenne) ne permet pas à l’État (au niveau de la nation) de mener une politique d’expansion favorable à l’emploi. L’État définit donc des priorités en fonction de la conjoncture.

Le maintien de la valeur de l’euro passe par le contrôle de la masse monétaire. Les autorités monétaires contrôlent l’évolution de la masse monétaire essentiellement par le maniement des taux d’intérêt.

Le principe de cette action est que le volume de monnaie en circulation doit accompagner l’augmentation de la production des biens et services.

Si la quantité de monnaie est insuffisante, l’expansion économique est freinée ; inversement, une distribution de crédit trop généreuse va entraîner un excès de demande de produit par rapport à l’offre, une hausse des prix et un déficit du commerce extérieur.

Il s’agit donc pour la BCE (Banque Centrale Européenne) de contrôler attentivement la croissance de la masse monétaire.

La mise en oeuvre de la politique monétaire

L’instrument principal des autorités monétaires est le taux d’intérêt.

L’influence des taux d’intérêt sur le financement de l’économie. Le financement de l’économie s’effectue selon deux canaux :

– le financement indirect, par l’intermédiaire des banques
– le financement direct, sur les marchés de capitaux.

Les taux offerts par les banques et les taux offerts sur les marchés sont déterminés à partir du taux d’intérêt fixé par les autorités monétaires.

L’action des autorités sur le marché monétaire

La BCE est devenue l’agent régulateur du marché monétaire à travers la politique d’open market :

– lorsqu’elle désire que le taux d’intérêt remonte, la BCE se met à vendre des titres et ne remet pas en circulation l’argent qu’elle reçoit en échange, l’offre de monnaie diminue alors par rapport à la demande de monnaie, ce qui provoque une remontée du taux d’intérêt

– si elle désire que le taux d’intérêt diminue, la BCE se met à acheter des titres et en échange verse de l’argent -> la masse monétaire en circulation augmente -> l’offre de monnaie croît par rapport à la demande de monnaie -> le taux d’intérêt diminue.

L’action sur les réserves obligatoires

Le taux de réserve obligatoire fixe le pourcentage de monnaie centrale que les banques doivent conserver sur leur compte à la BF, en proportion de leurs dépôts. Une élévation de ce taux pénalise les banques, car elles doivent se procurer davantage de cette monnaie qu’elles ne créent pas, et renoncer à offrir davantage de crédits.


Notez cet article :
La Politique monétaire de l’Etat 4.65/5 - 20 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?