Accueil > Population active > La population active : Evolution

La population active : Evolution

economicgrowth1

La population active est composée de personnes qui :
– exercent une activité professionnelle salariée ;
– ou aident un membre de leur famille dans son travail sans être salarié ;
– ou sont à leur compte(professions libérales) ;
– ou sont apprentis ou stagiaires rémunérés ;
– ou sont sans travail et peuvent prouver qu’ils recherchent un emploi : les chômeurs.

 

La production effectuée par la population active peut être :
– marchande : biens et services vendus sur des” marchés”.
Le marché est conçu comme le lieu de rencontre fictif de l’O et de la D de biens et services; l’O et la D s’équilibrent grâce au prix.
Rappel sur la loi de l’O et de la D :

Lorsque l’O est > à la D -> le prix diminue ;
Lorsque l’O est < à la D -> le prix augmente.

– non marchande : – biens et/ou services fournis gratuitement(éclairage) ou quasi gratuitement(éducation) par les administrations ;
– biens créés et services rendus sans contrepartie financière par les ménages(potager, bricolage).

Mesure de la population active : distinction actifs / inactifs

Ce sont les actifs occupés qui, par leur production, font vivre le reste de la population, c’est-à-dire les inactifs : ménagères, scolaires, étudiants, personnes sans travail et n’en recherchant pas, retraités.

Taux d’activité = (population active / population de 15 ans et plus) x 100

Les “inactifs” et les actifs “non occupés” sont donc à la charge des actifs occupés :
Taux de charge = (population inactive + chômeurs / population active occupée) x 100

Depuis 1955, la population active au travail a connu une baisse spectaculaire : ceci est dû au progrès technologique qui a permis que de nombreuses tâches soient accomplies par des machines et au fait que les jeunes poursuivent leurs études plus longtemps pour s’adapter au progrès technologique.

Facteurs qui augmentent la charge des inactifs sur les actifs

– D’un coté le volume des cotisations(ce qui est prélevé sur les salaires) diminue du fait de l’allongement de la scolarité -> réduction de la vie active -> moins de cotisations prélevées. Le volume des cotisations diminue également dans les périodes d’augmentation du chômage(les allocations de chômage sont en effet prélevées sur les revenus des actifs occupés).
– D’un autre coté, le volume des prestations ou allocations(ce qui est versé) augmente du fait que :
– les retraites sont perçues plus tôt(préretraites) ;
– les retraités vivent plus longtemps. L’espérance de vie à la naissance a augmenté de plus de vingt ans durant ce demi-siècle.

Actuellement nous sommes à 1,7 actifs pour un retraité. Nous devrions passer à 1,2 en 2015 et 0,9 à l’horizon de 2040. Le basculement va se produire en 2005 quand les générations très nombreuses nées au cours du babyboom(1945-1965) parviendront à l’âge de la retraite.

Actuellement 200 000 personnes atteignent 60 ans chaque année en France ; ils seront 4 fois plus nombreux en 2010 ! Et en 2040, un Français sur trois aura plus de 60 ans contre un sur cinq aujourd’hui.


Notez cet article :
La population active : Evolution 4.89/5 - 18 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?