Accueil > Politique Monetaire > L’activité Monétaire en France et en Europe

L’activité Monétaire en France et en Europe

En France l’activité monétaire est gérée par la Banque de France et le CPM (Conseil pour la politique monétaire), les banques de second rang et le Trésor public.

drapeau-france-union-europeenne_341

La Banque de France et Le CPM, Conseil pour la politique monétaire

Le Conseil pour la politique monétaire est l’organe directeur de la Banque centrale française : mais c’est au titre de participant au directoire composé des gouverneurs des différentes banques centrales des pays de l’Union européenne qu’il peut agir sur la politique monétaire de l’Union.

La politique monétaire étant désormais menée par la BCE, Banque centrale européenne, nous développerons ce thème dans la partie consacrée à la BCE dans ce dossier.

Les banques dites de second rang

Les banques exercent à la fois :

– un rôle de gestion : elles gèrent des comptes courants à partir desquels les titulaires peuvent effectuer des règlements soit par chèques soit par virements

– un rôle de financement de l’économie (étudié dans la 2ème partie de ce dossier).

L’évolution du rôle des banques se caractérise par deux phénomènes, concentration et internationalisation :

– concentration : la reconstruction et l’industrialisation de la France après 1945 a entraîné l’émergence de groupes industriels puissants au niveau national puis international ce qui a exigé la mise en place d’une infrastructure financière correspondante.

– internationalisation : peu à peu, l’activité bancaire s’est internationalisée, les banques françaises contribuant à financer le commerce extérieur. Elles sont également implantées à l’étranger grâce à des filiales, en raison de l’internationalisation actuelle des courants économiques

Le Trésor public

– le Trésor public est la personnalisation financière de l’État. C’est un service du ministère de l’économie et du budget.

Il est à la fois :

– le caissier de l’État : il perçoit les recettes(en collectant les impôts), paie les dépenses prévues par la loi de finances et gère la dette publique

– le banquier de l’État : il prête à l’État en utilisant les fonds déposés par ses correspondants(la Poste, les collectivités locales, la SEITA, la SNCF, EDF ont l’obligation d’avoir un compte au Trésor), et peut créer de la monnaie scripturale par l’intermédiaire du réseau des CCP.

– le Trésor public doit faire face au décalage entre les dépenses et les recettes de l’État, c’est-à-dire le déficit budgétaire.

Il devra donc se procurer des ressources complémentaires :

en empruntant des fonds sur les marchés financiers :
– soit en émettant des bons du Trésor
– soit en émettant des obligations appelées OAT(obligations assimilables du Trésor).

en disposant de ressources hors marché
par l’utilisation des fonds de ses correspondants(Poste, collectivités locales, Caisse des dépôts et consignations, etc.).


Dans l’Union européenne : la BCE

Créée le 01/06/1998, la BCE est réellement devenue opérationnelle depuis le 1/01/1999 avec la naissance officielle de l’euro qui est devenue la monnaie unique de 12 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Finlande et Grèce (depuis 2001). La BCE est l’organe exécutif du SEBC, Système européen des banques centrales des 15 pays d’Europe. La BCE a son siège à Francfort.

Grâce à l’euro, la politique monétaire est désormais unique pour l’ensemble des 12 pays concernés.

Le traité d’union monétaire d’Amsterdam garantit à la BCE son indépendance vis-à-vis des instances politiques des États membres, de façon à assurer dès le départ sa crédibilité.


Notez cet article :
L’activité Monétaire en France et en Europe 4.40/5 - 20 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?