Accueil > Société > Les conséquences du nombre de défaillances en France

Les conséquences du nombre de défaillances en France

732a30196bb418cf5966c8a435df4669.jpg

La situation économique de la France n’est pas très florissante depuis une dizaine d’années. La croissance n’arrive pas à décoller malgré les plans de relance des gouvernements successifs. Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) n’a pas eu le succès escompté. On le sait, ce dispositif a eu pour objectif de financer les investissements, l’innovation et la recherche mais peu d’entreprises se sont approprié ce dispositif. Des grandes entreprises ont connu des procédures collectives désastreuses pour le tissu économique local. Certaines régions françaises sont sinistrées, les entreprises n’arrivent plus à être productives et le recouvrement des créances est très compliqué pour les fournisseurs.

Comment recouvrer les créances de son poste client ?

Lorsque l’un de ses clients est en liquidation judiciaire, il parait préférable d’avoir recours à un professionnel pour le recouvrement de sa créance. En effet, le droit des procédures collectives est compliqué car les règles sont nombreuses et les délais sont très courts pour ne pas perdre définitivement sa créance. Par exemple, la déclaration des créances doit être effectuée dans les deux mois à compter de la publication aux annonces légales du jugement d’ouverture du redressement ou de la liquidation judiciaire. Une fois cette déclaration effectuée, une société de recouvrement sera la plus habile à exécuter les garanties accessoires à la créance. Les cautions solidaires pourront être actionnées amiablement dans un premier temps puis une action judiciaire pourra être engagée le cas échéant. 

Quelle solution pour du recouvrement de créances à l’encontre des particuliers ?

Le chômage est évidemment l’une des causes des impayés constatés auprès des particuliers. L’engrenage est vite enclenché et la misère est souvent très rapide. Le recouvrement de ces créances est différent de celui des entreprises mais cela obéit aussi à des règles strictes. Pour les crédits consommations, le délai de forclusion doit être évité et les recours devront être engagés dans les deux ans de l’impayé constaté. Le suivi des procédures de surendettement est souvent fastidieux et les créanciers n’ont pas forcément le temps ni l’énergie pour ce suivi. 

Il parait naturel de laisser le recouvrement quel qu’il soit à des spécialistes qui auront la connaissance des voies de recours et des délais à respecter. Ils pourront dédier un interlocuteur unique afin de gagner du temps et assurer une vraie connaissance des dossiers et des créances à recouvrer.


Notez cet article :

Auteur : Ecossimo Team


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?