Accueil > Population active > Les Formes de Chomage

Les Formes de Chomage

o-CHOMAGE-facebook

Le chômage conjoncturel :

Ce chômage est lié à l’évolution de la conjoncture économique du pays. (Conjoncture économique : ensemble des éléments qui caractérisent la situation temporaire d’une économie). Quand l’activité économique du pays ralentit, le chômage augmente.

Le chômage structurel :

Ce chômage est dû aux évolutions des structures de l’appareil productif. Le chômage structurel provient du fait que de nombreux chômeurs ne sont pas prêts à occuper les emplois proposés faute de formation adaptée, d’expérience suffisante, mais aussi d’un salaire attractif.

Les structures désignent ici essentiellement tout l’appareil éducatif et de formation qui doit prendre en charge l’adaptation des jeunes aux exigences du marché du travail. Structures économiques : par opposition à la conjoncture, les structures d’une économie sont des ensembles d’éléments qui la constituent de façon durable ou qui ne changent que très lentement.

Le chômage technologique : chômage dû aux nouvelles techniques

Chercher à produire davantage au moindre coût est le but de toute entreprise bien gérée, or parmi les coûts que supporte une entreprise, les charges de MO sont souvent importantes. Elle s’efforce donc d’utiliser des techniques qui économisent du travail, c’est-à-dire qu’elle va augmenter la productivité du travail, ce qui conduit à une substitution des machines à la MO : on parle de substitution du capital au travail.

Substitution du capital au Travail : l’entreprise concentre son investissement dans son “capital”, c’est-à-dire dans des machines plus performantes et exige une adaptation du personnel en place par la formation continue, ce qui lui permet souvent de ne pas embaucher…

C’est ce qui permet aux entreprises d’être plus compétitives(dans la mesure où elles investissent grâce aux gains de productivité réalisés), de gagner des parts de marché, ce qui peut, dans un deuxième temps, avoir un effet positif sur l’emploi puisqu’il faudra augmenter la production.

Le chômage frictionnel dit “de mobilité” :

Ce chômage, de durée généralement courte, résulte du passage d’un emploi à un autre emploi considéré, par l’actif, comme mieux adapté.

Le chômage d’inadéquation :

Ce chômage résulte du fait que les emplois offerts par les entreprises ne correspondent pas aux compétences de la MO en quête d’emploi et vice versa.

Il affecte particulièrement les personnes qui n’ont pas accès à un statut stable de travailleurs et notamment les jeunes sans formation et sans expérience. Ces demandeurs d’emploi sont réduits à travailler de façon intermittente, et subissent une alternance de périodes de formation, de petits boulots, de stages, d’intérim, de CES, entrecoupés de périodes de chômage.

Le chômage technique :

Ce chômage est dû à une baisse d’activité momentanée de la production d’une entreprise. Une Demande insuffisante de la part des consommateurs peut conduire à un surstockage ; l’écoulement du stock pléthorique(en trop) exige soit un arrêt soit une diminution conséquente de la production, ce qui oblige les gestionnaires de l’entreprise à mettre les travailleurs au chômage technique le temps que les stocks soient écoulés.


Notez cet article :
Les Formes de Chomage 4.38/5 - 32 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?