Accueil > Nation > L’Etat de Droit

L’Etat de Droit

La cohésion d’une société tient au lien économique fondé sur les rapports marchands, et au lien social créé par la socialisation. Mais elle repose aussi sur un lien politique qui permet aux individus de constituer, sous l’égide de l’Etat à l’autorité duquel ils se soumettent, une communauté de citoyens appelée nation.

madagascar-etat-droit

L’Etat de Droit

Du pouvoir à l’état de droit

Le pouvoir est une relation qui permet à un acteur d’imposer sa volonté à un autre acteur. Dans une zone de « non droit », l’individu seul face à d’autres individus seuls est en état de guerre perpétuelle. Il a donc intérêt à s’associer avec autrui.

Il accepte alors de se démettre d’une partie de son pouvoir auprès de l’Etat en échange de la paix dans le cadre d’un « contrat social » et devient ainsi « citoyen » de cet Etat.

Contrat social : convention par laquelle les individus renoncent à tout ou partie de leurs droits naturels, en échange de la protection de leur personne ou de leurs biens par la collectivité.
Citoyenneté : qualité de citoyen, membre d’un Etat, doté de droits et de devoirs politiques identiques, quelles que soient ses caractéristiques ethniques, sociales, biologiques.

Dans le cadre du contrat social, l’Etat devient détenteur du pouvoir politique qui lui permet de réguler les conflits qu’ils soient internes ou externes. A l’intérieur, il doit faire face au risque d’éclatement social engendré par les inégalités ; à l’extérieur, il doit gérer les relations potentiellement conflictuelles avec les autres Etats.

Chargé de réguler les conflits, l’Etat doit en avoir les moyens, c’est ainsi qu’il détient « le monopole de la violence légitime » dans les limites d’un territoire déterminé. En ayant le monopole reconnu, il intervient pour empêcher les membres du groupe social de se servir de la violence.

Avec le pouvoir de contraindre, l’Etat affirme sa souveraineté puisqu’il est le seul à pouvoir fixer des règles de comportement et à les imposer légitimement.

Le pouvoir politique est doté d’une légitimité plus ou moins importante.

Légitimité
: qualité de ce qui est reconnu et accepté par les membres de la société.

Selon Max WEBER, cette légitimité peut être classée en trois types :

– La légitimité traditionnelle fondée sur la coutume et le sacré

– la légitimité charismatique fondée sur « l’aura » et les qualités supposées surnaturelles du chef.

– la légitimité légale-rationnelle qui caractérise l’Etat moderne , fondé sur le droit et une administration rationnelle(c’est-à-dire cohérente) de la société.

En Europe, l’Etat moderne résulte d’un double processus de rationalisation et de démocratisation, de telle sorte que les lois deviennent impersonnelles, écrites, identiques pour tous et mises en œuvre par des fonctionnaires recrutés pour leurs compétences. Dans les Etats démocratiques, ces règles sont inscrites dans la Constitution. Le respect de celle-ci est la marque d’un Etat de droit.


Notez cet article :
L’Etat de Droit 4.89/5 - 18 votes

Auteur : Ecossimo


Commentaires :






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?