Accueil > Economie de Marche > L’intéret de la Concurrence

L’intéret de la Concurrence

En situation de Concurrence pure et parfaite, l’entrepreneur, pour maximiser ses profits, doit produire jusqu’à ce que son coût marginal égale sa recette marginale (le prix de la dernière unité produite).

Competencia

Dans la réalité, les choses sont nettement plus complexes :

– l’entrepreneur doit convaincre les clients de l’intérêt que présente son produit (les consommateurs peuvent ne pas l’acheter)

– il a à affronter ses concurrents, lesquels cherchent à rogner sur ses parts de marché

– les concurrents innovent et trouvent de nouveaux produits

– les concurrents peuvent afficher des prix nettement plus bas grâce à des coûts de production réduits.

Ce sont les contraintes du marché.

Pour faire face à ces dangers, trois types de stratégies :

– stratégie de l’effort concentré : se spécialiser sur un produit dans le but de dominer un type de marché. Cette stratégie a pour but de tenter de détenir un monopole dans le but de maîtriser les aléas du marché et de la concurrence.

– stratégie de la différenciation : il s’agit d’imposer une image de marque qui fasse ressentir le produit comme différent de celui du concurrent.

– stratégie de la domination par les coûts : être moins chers que ses concurrents.

L’intérêt de la concurrence

Le maintien d’un certain niveau de concurrence est essentiel au dynamisme du marché, c’est la condition nécessaire pour que le processus de “destruction créatrice” de SCHUMPETER opère avec le plus d’efficacité.

Il ne peut y avoir “destruction créatrice”, c’est-à-dire progrès technique(qui détruit certaines activités en même temps qu’il en crée d’autres) que s’il y a stimulation. Rien de tel que la concurrence pour maintenir les entrepreneurs en éveil et les obliger à évoluer.

Or la créativité ne se conçoit en termes de marché qu’à partir de la liberté de jeu des acteurs économiques.

L’oppression d’un seul sur les autres entraîne fatalement une dégradation de l’activité de l’appareil productif dès lors que cette oppression peut se maintenir au delà du court terme.

C’est la raison pour laquelle la réglementation protège la concurrence.

Une entreprise ne peut en effet atteindre une certaine taille sans alarmer les concurrents. C’est ainsi que certaines fusions sont interdites dans la mesure où elles auraient permis à certains groupes de dominer le marché (de le “ verrouiller”) et donc d’empêcher toute concurrence. (cf droits de veto de la Commission Européenne)


Notez cet article :
L’intéret de la Concurrence 4.89/5 - 18 votes




Auteur : Ecossimo


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez une fois par mois toutes les actualités de l'économie dans votre mail !

Merci de votre inscription !






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?