Accueil > Actualité Economique > Négocier les garanties de l’assurance emprunteur

Négocier les garanties de l’assurance emprunteur



Dès lors où vous avez la promesse de vente signée, vous disposez de 45 jours pour négocier le taux de votre crédit immobilier ainsi que le coût global. Parvenir à décrocher un crédit immobilier qui vous sera avantageux est une tâche ardue qui nécessite beaucoup de stratégie.

Valoriser votre profil

Le secteur bancaire est très compétitif et c’est pour cette raison que les banquiers sont toujours à la recherche des clients à long terme. Votre principal objectif est non seulement de négocier votre crédit immobilier (ainsi que votre taux assurance de prêt), mais de faire comprendre à votre banquier que vous désirez établir une relation commerciale pour une période indéterminée. Il est important de faire jouer votre profil client en mettant en avant votre situation professionnelle stable, votre ancienneté comme client de la banque, votre âge, votre niveau d’endettement bas ou nul soit entre 0 à 15 %, votre capacité à financer 20 à 30% l’achat, la gestion régulière de votre compte et signaler que le montant de votre reste à vivre est important.  

Faire intervenir la concurrence

L’entretien avec votre banquier est une négociation et vous devez avoir des arguments solides pour bien négocier votre prêt et notamment les garanties de l’assurance emprunteur. Ces arguments vous viendront des différentes propositions des autres banques que vous auriez au préalable consultées. Ceci vous permettra de faire jouer la concurrence et faire pencher la balance en votre faveur. Si vous ne disposez pas de temps pour consulter les offres des autres banques, vous pourriez faire appel aux courtiers en crédit immobilier.

Choisissez les meilleures garanties pour votre crédit immo

Pour votre crédit immobilier, vous auriez le choix entre une hypothèque et une caution. La caution est l’option la plus avantageuse car vous pouvez faire appel à une tierce personne pour être garant ou faire appel à une entreprise de caution comme le crédit logement.

Les frais globaux de la caution oscillent entre 2 % et 3 % du montant total du crédit. Ces frais sont ensuite versés soit en forme de commissions à la société de cautionnement ou des participations à un fonds mutuel de garantie. Il est à noter que le montant des garanties varie d’une banque à une autre, il faut demander le coût exact de la caution.

Par contre, l’hypothèque  par le notaire est assez onéreuse avec des taxes de publicité foncière, le salaire du conservateur des hypothèques, la TVA etc. Les frais de l’hypothèque se situent entre 3 % et 4 % du montant du crédit à neuf et de 7 % dans l’ancien.

 


Notez cet article :
Négocier les garanties de l’assurance emprunteur 4.26/5 - 23 votes

Auteur : Marie


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?


Cadeau : Recevez vos Cours d'économie Gratuits !

Inscription réussie !