Accueil > Population active > Professions et Catégories Socio-professionnelles

Professions et Catégories Socio-professionnelles

important-employees’-rights

 

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) répartit les actifs en 6 grandes catégories socio-professionnelles :

1- les agriculteurs exploitants ;
2- les artisans, commerçants et chefs d’entreprise ;
3- les cadres et professions intellectuelles supérieures ;
4- les professions intermédiaires ;
5- les employés ;
6- les ouvriers.

L’évolution des Professions et Catégories Socio-professionnelles

La population française compte actuellement 26 282 500 actifs(rappel : la population active comprend les chômeurs). Au niveau de la part des PCS dans la population active française, trois catégories sont en déclin(chiffres INSEE, 2001) :

– les agriculteurs exploitants qui ne représentent plus que 2,7% de la population active contre 5% pour la moyenne européenne : les exploitations grandissent sous l’effet de la croissance de la productivité
– le nombre d’agriculteurs exploitants diminue du fait surtout du non remplacement des agriculteurs partant à la retraite ;
– les ouvriers ne représentent plus que 25,4% de la population active du fait :
– de l’automatisation : déclin du nombre d’ouvriers non qualifiés ;
– de l’élévation des qualifications qui en fait passer de plus en plus dans la PCS “Professions intermédiaires” ;
– les “artisans-commerçants et chefs d’entreprise”(5,6%) : leur effectif diminue en raison de la concentration des entreprises(GE : Grande Entreprise) et des commerces(GS : Grandes Surfaces) ;

Trois autres sont en expansion :

– les “employés” sont de plus en plus nombreux(29,8% actuellement) : la “tertiarisation” s’accompagne de l’augmentation des effectifs “employés”;
– les “professions intermédiaires”(20,7%) : Les emplois de professions intermédiaires ont eu la plus forte croissance absolue entre 1982 et 1999 (+ 1 484 000 emplois) et relative (+ 39 % de 1982 à 1999, + 19 % de 1990 à 1999). Cela s’explique par le développement des fonctions commerciales et par l’informatisation qui nécessite des postes de techniciens.
– les “cadres et professions intellectuelles supérieures”(13,9%) voient leur effectif augmenter en raison de la demande croissante par l’appareil de production d’effectifs de plus en plus qualifiés et capables de s’adapter rapidement.

La féminisation de la population active

La féminisation de la population active est un des phénomènes majeurs des trente dernières années. En réalité, les jeunes filles et les mères ont longtemps été présentes dans le processus productif, à la ferme ou à l’atelier. C’est seulement à partir des années 1930 que les femmes qui accédaient aux classes moyennes cessèrent progressivement de travailler.

Mais, dès le milieu des années 1960, les femmes retournent sur le marché du travail qui a besoin de main d’œuvre, dans les nouveaux métiers du secteur tertiaire qui s’ouvrent à elles : banque, assurances, loisirs, santé, assistanat social, etc. Actuellement le nombre de femmes au travail en France est très proche de celui des hommes. 80% des femmes françaises âgées de 25 à 49 ans sont actives et 90% des femmes actives sont salariées.

Cependant, malgré l’importance croissante du nombre des femmes cadres et professions intermédiaires, on assiste toujours à une double ségrégation :

– Horizontale : concentration des emplois féminins dans un petit nombre de professions ;
– Verticale : concentration des emplois féminins dans les catégories situées en bas de la hiérarchie professionnelle.


Notez cet article :
Professions et Catégories Socio-professionnelles 4.89/5 - 18 votes




Auteur : Ecossimo


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez une fois par mois toutes les actualités de l'économie dans votre mail !

Merci de votre inscription !






Voir la librairie de l'économie :



Rejoignez
la communauté
Ecossimo

+ de 100 000 membres

+ le guide de l'économie offert


Vous et l'économie ?