Accueil > Actualité Economique > À l’occasion de ses 30 ans, Bercy s’offre une grande vente aux enchères

À l’occasion de ses 30 ans, Bercy s’offre une grande vente aux enchères



Pour ses 30 ans à Bercy, le Ministère de l’Économie et des Finances a organisé une grande vente aux enchères dans ses locaux. Plus de 1000 personnes y ont assisté, pour acquérir divers lots de biens saisis par la justice. Quels types d’objets ont pu être achetés ? Pour quel montant ? Voici un bilan de cette action gouvernementale un peu originale.

Les biens mis aux enchères

Le jeudi 14 novembre 2019, 433 lots d’objets ont été proposés à la vente. Certains de ces lots avaient été préalablement saisis par la justice, les douanes ou les tribunaux. La procédure s’apparente à la vente par adjudication judiciaire, dont vous pouvez en savoir plus sur le site de la gazette. D’autres biens avaient été abandonnés dans des institutions de santé ou sur la voie publique, ou récupérés parmi le matériel réformé des administrations.

Les objets ont été mis à prix de quelques euros à plusieurs milliers d’euros. Les acquéreurs ont ainsi pu s’offrir des pierres précieuses à 10 euros ou un scooter à 5 600 euros. De natures très variées, les lots comprenaient également des montres, des instruments de musique, des objets d’art ou encore des produits de maroquinerie. Si le concept séduit autant de monde, c’est qu’il propose des tarifs très attractifs par rapport au marché habituel. L’événement, qui a lieu tous les ans, est également l’occasion de découvrir l’ambiance et le fonctionnement d’une salle de vente aux enchères.

Quel est le montant récupéré par l’État ?

Cette vente aux enchères permet de renflouer les caisses de l’État. En effet, les objets récupérés des mains de criminels peuvent être légalement revendus pour le compte de l’administration. Pour l’État, il s’agit d’une forme d’indemnisation. Les mises à prix des différents objets avoisinaient un total de 250 000 euros, pour un gain espéré de 400 000 euros. La journée aura finalement permis de totaliser un gain de près de 500 000 euros. Ce type d’enchères publiques est organisé par un certain nombre d’administrations, qui ont récolté près de 50 millions d’euros en 2018.

La DNID, le service qui se cache derrière les enchères publiques

La vente aux enchères de Bercy est l’occasion de découvrir la DNID, Direction nationale d’Interventions domaniales, rattachée à la DGFIP et exerçant des compétences au niveau national. Ce service est en charge d’évaluer des biens immobiliers, de gérer des patrimoines privés et les ventes mobilières pour le compte de l’État, ou encore d’exercer la mission de comptable spécialisé dans le domaine immobilier. En 2018, la DNID a vendu pas moins de 59 000 biens. Elle s’appuie sur 13 antennes locales qui organisent des ventes de biens d’occasion des institutions publiques, dans toute la France.

Si vous avez raté la grande vente de cette année à Bercy, vous pouvez guetter l’événement de l’année prochaine. Vous avez généralement la possibilité de prendre connaissance du catalogue à l’avance.


Notez cet article :
À l’occasion de ses 30 ans, Bercy s’offre une grande vente aux enchères 4.19/5 - 21 votes

Auteur : Margot


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?