Accueil > Actualité Economique > À quoi sert un Community Manager ?

À quoi sert un Community Manager ?



 

 Photo par geralt/Pixabay License

Légende : Être présent partout

Si l’on devait nommer le métier qui représente le mieux le 21ème siècle, c’est peut-être bien celui de community manager qui serait le grand gagnant de cette compétition, pour de nombreuses et diverses raisons. En premier lieu parce qu’il n’existait pas avant l’an 2000 et que celui-ci s’est développé de manière exponentielle depuis lors jusqu’à devenir une fonction indispensable dans la plupart des entreprises commerciales. Ensuite parce que son fonds de commerce sont les réseaux sociaux, qui est la véritable révolution de ces 20 dernières années et dont l’influence grandissante sur le monde ne cesse de croître. Enfin, comme tout nouveau métier qui se respecte dans un monde globalisé, son nom officiel est et reste en anglais, que l’on soit un community manager en France, en Chine ou en Argentine.

Mais la question est de savoir ce que fait réellement un community manager, ou CM pour les intimes. Car bien que son rôle soit très important, certains n’ont pas encore d’idées très claires sur celui-ci et se demandent son réel intérêt. Pourtant, si selon des études récentes il y a de plus en plus de bullshit jobs dans la société (soit des jobs qui ne servent à rien), ce n’est clairement pas le cas du community manager. Voici donc une description rapide de ce métier nouveau, mais déjà primordial.

D’abord examiner

Le community manager (qui pourrait se traduire par le responsable des communautés) a pour objectif de faire parler et d’entendre ce qui se dit sur la marque et la compagnie qu’il représente sur les différents réseaux sociaux, mais aussi sur les forums et les blogs. Il a parfois l’image d’une personne ne faisant que twitter des messages promotionnels assez tapageurs, mais un CM fait beaucoup plus que cela.

En premier lieu, il doit d’abord analyser l’image de sa marque, savoir ce qu’en pensent et ce qu’en attendent les gens. Il utilisera pour cela divers moyens analytiques sur les réseaux sociaux pour faire remonter à la surface les préoccupations premières de ses clients ou clients potentiels.

Ensuite communiquer

Une fois ce diagnostic établi, il décide alors d’une politique de communication sur les réseaux sociaux. Ce peut-être par des messages et des pubs sur Facebook ou Instagram, mais aussi par l’organisation d’évènements qui auront pour but d’inclure activement les internautes, et pourront même aller jusqu’à la création d’un blog spécifique à la compagnie en question.

Le but du CM sera ici d’écrire des articles plus diversifiés que sur le site officiel, et permettre ainsi d’attirer une clientèle plus large qui pourra ensuite se diriger sur le site normal. Deux bons exemples de ceci sont le blog de PokerStars, qui parle de poker, mais de manière décalée, ou celui de Décathlon, qui plutôt que de vendre ses produits propose des conseils sportifs.

Et toujours écouter

Un rôle important du community manager sera aussi d’être constamment à l’écoute de ses clients. En parcourant le Web et les réseaux sociaux à longueur de journée, il doit être capable d’identifier au plus vite le moindre souci et de le transmettre à ses supérieurs pour qu’ils puissent le régler, tout en entrant en contact avec les personnes se plaignant pour leur indiquer qu’ils travaillaient pour régler le problème. 

Il s’agit donc à la fois de faire connaître sa marque sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux, en se montrant à la fois innovant et efficace, mais aussi d’être attentif à toute négativité sur le Web pour garantir une image en ligne la plus positive possible de la marque.

 Photo par Simon Aurele/CC BY-SA 4.0

Légende : De nombreuses qualités requises

Les aptitudes principales pour être un bon CM sont d’abord d’être enthousiaste à propos de sa marque, de sa compagnie et des produits ou des services vendus par celle-ci, mais aussi d’être autonome et créatif pour trouver constamment des contenus différents afin de faire vivre sa marque quotidiennement. Il faut aussi être très social, car les relations entre le community manager et les clients sont primordiales, et bien sûr très bien s’y connaître à la fois en informatique et sur le monde des réseaux sociaux et en commerce et marketing.

Le community manager est donc un boulot divers et complet, intéressant et challengeant, et surtout indispensable à toute entreprise souhaitant exister sur Internet et dans la nasse des réseaux sociaux.

 


Notez cet article :
À quoi sert un Community Manager ? 4.40/5 - 20 votes

Auteur : Mathilde


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?