Accueil > Actualité Economique > Assurance habitation pour étudiant

Assurance habitation pour étudiant



Généralement, un étudiant, s’il ne vit pas dans les environs du lieu où il étudie, doit se trouver un logement temporaire. Ce logement devra donc être sien, au moins jusqu’à la fin de ses études. Dans ce cas, deux choix se présentent. Soit le concerné se tourne vers la location, soit il cherche un endroit où il pourra vivre gratuitement. Dans les deux cas, les risques encourus sur l’habitation en question sont les mêmes. Il est donc normal pour certains propriétaires de demander à l’étudiant de contracter une assurance habitation pour garantir la sécurité du locataire et des biens. Aussi, il existe des assurances habitations parfaites pour ce genre de cas.

L’assurance habitation pour l’étudiant locataire

Une assurance n’est pas obligatoire pour le propriétaire d’une maison ou d’un appartement. Par contre, il en est tout autre pour le locataire peu importe son statut. Ainsi, que vous soyez étudiant ou locataire simple, il faudra prendre une assurance au moment où vous louez un logement pour une longue durée (plusieurs mois à plusieurs années). Cela étant, certains logements sont déjà assurés et n’obligent plus le concerné à avoir une assurance habitation, mais requièrent une garantie de sa responsabilité civile.

En revenant sur l’étudiant qui a besoin d’une assurance, celle-ci est donc obligatoire pour un logement non meublé ou vide. Ainsi, la nature de l’assurance dépendra de celui d’un locataire. Néanmoins, en confirmant votre statut d’étudiant, vous pouvez obtenir des offres d’assurance spéciales auprès des compagnies. Ces assurances pour étudiant sont d’autant plus moins chères. Cela étant, vous avez le choix entre les offres éco et celles intégrales pour habitation.

Les quelques réglementations dans l’assurance habitation étudiant

Il est déjà indiscutable que la plupart des personnes qui louent un logement doivent généralement se faire assurer en habitation, les étudiants y compris. Cela dit, il y a certains points à énumérer car les exceptions existent toujours. Ainsi, si vous êtes étudiant, vous êtes obligé d’avoir un contrat d’assurance habitation dans les cas suivants :

  • Location d’un logement vide non meublé et non souscrit à aucune assurance habitation par le propriétaire.
  • Colocation d’un logement vide et non meublé.
  • Utilisation (à titre d’emprunt ou gratuit) d’un logement vide non assuré pour la durée de vos études.

Il est, par contre, à noter qu’une habitation meublée ne requiert pas obligatoirement une assurance. Cela dépend des circonstances et surtout du propriétaire et de l’étudiant. Sont également exclus d’un tel contrat d’assurance les logements en résidence universitaire. Le fait est que ces derniers sont généralement déjà pris en charge et les probables cotisations sont déjà comptées dans les loyers versés par les locataires.

Les tarifs et les garanties pour l’assurance logement étudiant.

Aucun étudiant ne voudra généralement pas investir ses économies pour assurer un logement temporaire. En prenant cela en considération, les compagnies d’assurance ont prévu des solutions efficaces. Il existe sur le marché des contrats d’assurance habitation spécialement conçus pour les étudiants. Ainsi, les tarifs sont façonnés pour les budgets réduits tout en ayant les minimums nécessaires pour garantir les risques. Il y a donc des packs minimalistes à prix réduits. Ces derniers ne diffèrent des multirisques que de quelques garanties comme le vol ou les dommages domestiques comme les courts-circuits. Avec ces formules réduites, un étudiant confirmé peut avoir une assurance logement entre 21 euros à plus de 120 euros par an. Aussi, les tarifs varient selon plusieurs critères comme :

  • La taille de l’espace ou nombre de pièces louées
  • Le statut de l’étudiant (étranger, handicapés, etc.)
  • Le nombre de garanties demandées.

Notez cet article :
Assurance habitation pour étudiant 4.45/5 - 20 votes

Auteur : Mathilde


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?