Accueil > Activite Economique > Comment bien choisir son OPCVM ?

Comment bien choisir son OPCVM ?

par | Activite Economique

L’investissement d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières

est une solution rentable et sécurisée. Néanmoins, pour garantir la réussite de ce type de transaction, il faut sélectionner les OPCVM qui cadrent le mieux avec sa stratégie de mise de fonds. Dans ce guide, nous vous présentons les astuces dont il faut tenir compte pour choisir les mieux adaptés.

Rassemblez le maximum d’informations sur l’OPCVM sollicité

Il n’est jamais prudent de s’avancer en terre inconnue. Avant toute prise de décision, prenez le soin de recueillir les informations cruciales liées à l’OPCVM désiré. Cela tombe bien parce qu’en prélude à chaque souscription, vous avez droit à un ensemble de documents où vous trouverez les données indispensables pour un investissement réussi. Le DICI et le prospectus vous seront donc d’une grande utilité pour avoir une idée de l’entreprise, des actifs, des frais et tout ce qui permet de prendre une décision tranchée.

Vérifiez l’adéquation entre l’OPCVM et votre profil

Le choix d’un OPCVM ne devra jamais se faire de manière hasardeuse, cela va vous éviter des surprises désagréables. Vous l’aurez compris, il doit avoir une harmonie entre votre placement collectif et votre profil investisseur. Pour ce faire, vous devez vous poser de bonnes questions. Commencez par interroger toutes les perspectives d’investissement, de même que votre niveau de tolérance au risque. Ce n’est pas tout ! Vous devez également évaluer approximativement tout ce que vous êtes en voie d’investir. Bien évidemment, il faut aussi penser au seuil de perte que vous êtes prêt à supporter pour bien choisir son fonds d’investissement.

C’est donc en fonction de toutes ces réponses qu’est dressé un profil et cette astuce vous aide à identifier l’OPCVM qui répond le mieux à vos attentes. C’est aussi pour qu’il n’y ait pas un déséquilibre entre la prise de risque et le rendement attendu à terme. Pour faire simple, avant de vous lancer dans un quelconque placement, vous devez mesurer le niveau de risque auquel vous pouvez être confronté. Ne perdez pas de vue que l’ampleur du rendement détermine aussi le niveau de risque.

Misez sur plusieurs OPCVM plutôt que sur un seul

Avec les OPCVM, il est important de ne pas mettre ses œufs dans un même panier. Autrement dit, il vaut mieux investir de manière diversifiée, cela vous permettra de mieux affronter les situations de crise. Quand on parle de diversifier vos placements, il faut retenir qu’il ne s’agit pas d’un, mais de plusieurs niveaux. En effet, les actifs, les devises et la situation géographique de même que la manière avec laquelle vous comptez gérer compte énormément.

Si vous jumelez divers OPCVM, vous faites le pari gagnant de diminuer au maximum l’influence qu’aurait pu avoir la baisse drastique de chacun sur les revenus. Il existe tout de même une alternative à la diversification. En effet, plutôt que plusieurs, vous pouvez opter pour un seul qualifié de « OPCVM global ». toutefois, c’est le gérant qui se charge de repartir les différents actifs pour vous.

Evaluez appréhender bien les frais de chaque OPCVM

Le dernier critère à considérer avant de faire son choix en OPCVM est la compréhension des frais. De manière générale, il est nécessaire de considérer que les fonds relatifs à la souscription sont instables, car ils fluctuent en fonction des tiers qui servent de médiation. Sachez également que des frais relatifs à la gestion interviennent annuellement. Ce sont ces fonds qui servent de base de paiement à l’entreprise en charge de gestion. La rémunération en question récompense le travail de cette dernière et se fait au prorata.