Accueil > Revenus et Consommation > Comment lutter contre l’impact du Covid-19 sur le spectacle vivant ?

Comment lutter contre l’impact du Covid-19 sur le spectacle vivant ?



Parmi les victimes indirectes du Covid, les artistes sont fortement impactés par l’arrêt des projets culturels. Les comédiens, les chanteurs, les musiciens, les danseurs, mais également les maquilleurs et les coiffeurs, doivent faire face à l’arrêt ou aux reports des tournages, des tournées, des spectacles, des festivals et des expositions. Quelles alternatives s’offrent à eux ? Comment la profession peut-elle s’organiser pour conserver un niveau d’activité décent ?

Faciliter l’accès aux offres d’emploi : les plateformes pour artistes

Certaines plateformes mettent leurs structures à disposition des artistes. Elles ne créent pas miraculeusement des emplois, mais permettent de faciliter l’accès à des contrats sur des projets artistiques qui peuvent encore exister malgré les confinements et les annulations. Elles favorisent également les collaborations entre artistes et les projets bénévoles. Comme d’autres plateformes professionnelles, elles permettent de partager des portfolios complets : photos, vidéos, bande son, liens sociaux et recommandations. Rendez-vous sur le site d’une des plus anciennes plateformes de ce type pour créer votre profil et voir les candidatures des artistes connectés.

Un plan de soutien pour une profession en danger

En août 2020 était annoncé un plan de soutien au spectacle vivant, visant à accompagner les entreprises des secteurs privé et public, les auteurs et les artistes. Une enveloppe de 432 millions d’euros et la création d’un nouveau mécanisme de compensation pour encourager la reprise d’activité des exploitants de salles de spectacles devaient permettre au spectacle vivant de survivre au premier passage de la crise. Un pansement sur une jambe de bois pour un secteur dévasté, dont le chiffre d’affaires a chuté de 84 %, soit 2,3 milliards d’euros de pertes en 2020 dans le spectacle vivant privé selon le Syndicat national du spectacle musical et de variété.

Les artistes s’organisent pour imaginer l’après-Covid

Si certains se sont résolus à numériser la diffusion de leurs spectacles, d’autres s’insurgent contre la perte de qualité de la relation directe avec le public, qui est la raison d’être du spectacle vivant. D’autres initiatives vont dans le sens d’un encadrement plus strict des entreprises du GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) au niveau de la répartition des droits d’auteur pour que les créateurs puissent tirer le plein potentiel financier de leur talent, ce qui permettrait, pour certains, de diversifier leurs sources de revenus.

Au niveau humain, les artistes ont dû globalement penser à l’avenir. Plus rien ne sera plus jamais comme avant. Chaque structure se doit de définir « le monde que nous voulons pour demain ». Le monde artistique est constitué de statuts divers et tout le monde s’accorde pour qu’aucun ne doive renoncer à sa carrière. Briser la spirale de l’isolement, faire venir la culture chez les gens : de nombreux artistes, malgré leurs problèmes financiers ne sont pas restés inactifs. Le monde artistique est à réinventer, les créatifs sont déjà en marche.


Notez cet article :

Auteur : Elodie


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?