Jump to content
Ecossimo

Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

météo

Membres
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

  1. Dans notre économie, posséder de l’argent (plus généralement : toute propriété) appelle encore plus d’argent. Celui qui a de l’argent le dépose « dans le plus mauvais cas » sur un compte d’épargne et reçoit des intérêt pour cela. Il a aussi la possibilité de gagner plus en moyenne en investissant cet argent de différentes manières (achat d’actions, de créances, prêts, etc...). Plus l’on possède déjà, plus notre propriété augmente d’elle-même. Quand le système fonctionne bien, les classes défavorisées ne s’appauvrissent pourtant pas, parce que ce système est particulièrement efficace pour créer globalement beaucoup de richesse. Si j’ai bien compris, le gâteau est partagé de manière de moins en moins égalitaire avec le temps, mais la taille du gâteau augmente exponentiellement, si bien que la plupart ont l’impression de s’enrichir. Est-ce exact ? Si oui, comment concilier cela avec un environnement limité ? D’autre situations où cette loi semble s’appliquer : Quand plusieurs entreprises sont en concurrence, les plus riches d’entre elles peuvent investir plus. En conséquence, elles se dotent de moyens de productions plus performants et peuvent produire à des coûts moindre, elles deviennent plus compétitives que leurs concurrentes. Les entreprises les plus riches au départ font donc plus de bénéfice que les autres, si bien qu’elles peuvent de nouveau plus investir que les autres. Etc... Plus un état risque de faire faillite, plus les intérêts sont élevés quand il emprunte sur les marchés (pour couvrir le risque de non-remboursement), ce qui contribue à aggraver encore plus son endettement. Et inversement, moins un état risque de faire faillite, plus les intérêts sont bas. Ou bien, où se trouve mon erreur ?
  2. Bonjour, Physicien de formation, l'économie n'est pas du tout mon domaine. J'y ai malgré tout pas mal réfléchi ces derniers temps, et je voudrais confronter certaines de mes conclusions provisoires (je me situe actuellement très à gauche, mais je suis particulièrement sensible aux objections). Je suis aussi preneur si vous connaissez des pages Internet d'économistes traitant des questions que je soulève. A bientôt!

© Ecossimo - Contact - Conditions générales - Legal

×
×
  • Create New...