Jump to content
Ecossimo

Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

garou

Membres
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  1. mais une autre solution consisterait à faire disparaître la monnaie et que tous les échanges soient dématérialisés [...] Tous les paiements se feraient par carte y compris les échanges de faibles montants Salut ricou, excuse moi, mais j'ai pas trés bien saisi ton idée. Tu considère que si tout le monde paye à travers des modes informatisés on fait diparaître une monnaie.?? Mais la monnaie ne se limite pas à une forme corporelle, aujourd'hui lorsque je paye par carte à une entreprise américaine j'utilise ma monnaie, l'Euro, qui sera convertie par un taux de change en dollars.
  2. bonjour Just2know33. je voudrais un peu élargir ce sujet parce que dans ta problématique et dans ton développement tu parle de dette publique, puis de solvabilité (capacité à faire face à ses dettes), si on concentre notre raisonnement sur l’État, il n'y a pas théoriquement de problème de solvabilité parce que un Etat peut lever des impôts quand il veut. Ainsi généralement on étudie plutôt la notion de soutenabilité; c'est à dire qu'on étudie l'évolution de la dette vis à vis des prévision pour voir si cela débouche sur des problèmes de solvabilité. Étudier la soutenabilité de l’État revient donc a étudier le deficit publique. Mais avant d'aller plus loin il faut définir les différents déficits, et là je bloque un peu. il y a -le déficit primaire: Dt ( c'est le montant emprunté par l'Etat à la periode t) -les charges d’intérêts: iBt-1 (c'est les intérêts que doit payer l'Etat pour sa dette contracté en t-1) >>Bt= Bt-1 + Dt + iBt-1 B=dette D=déficite il y a donc insoutenabilité si le taux d’intérêt et supérieur au taux de croissance (Effet Boule de Neige, on paye plus qu'on ne gagne) Mais avant d'aller plus loin il faut définire encore quelque déficits -déficits structurelles: définition?? conséquence sur la dettes? sur l'économie? y en a t-il d'autre??
  3. Bonjours, j'aurai besoin de quelques éclaircissement sur le modèle WS-PS. En faite je comprends pas vraiment comment R.LAYARD, S.NICKELL et R.JACKMAN montre que le taux de chômage d'équilibre est lié à des effets structurelles?
  4. Salut, Tout d'abord, tu fais un gros contre sens entre le [color=blue]Deficte Publique[/color] et la [color=blue]Balance Commerciale[/color], le [color=blue]Deficite Publique[/color] dépend uniquement des compte de l’État c'est à dire de l'équilibre entre ces dépenses et ces recettes; alors que la [color=blue]Balance Commerciale[/color] se calcul à travers la comptabilité nationale. [color=blue]La Balance commerciale[/color] n'est que la différence entre les montant des Exportations et celui des Importation: elles est donc positive si On exporte plus que l'on importe; par conséquent elle ne dépend pas uniquement de L’État mais aussi des comportement des autres agents: les Ménages si ils achètent étrangers, les Entreprises si elles Exportent beaucoup. Si la Balance commerciale est négative (comme c'est le cas), cela signifie que c'est uniquement le revenue nationale qui diminue (y=c+i+g+(x-m)); ce n'est pas à l’État de le compenser!!!! Après c'est vraie qu'il existe un débat sur la Balance commerciale, aujourd'hui on critique le faite quelle soit négative, et on voudrait à tout prix qu'elle soit positif. Or ce n'est pas le signe de la balance commérciale qui traduit la prospérité ou la croissance (phénomène de longue période définie par PERROUX); au 16eme siècle en Europe et particulièrement en Espagne la balance commerciale était largement excédentaire mais cela a conduit a une inflation beaucoup trop importante, les Espagnole n'ont pas investie et on fait appelle à des artisans étrangers ( répercussions négatives plus tard) et ils ne se préoccupaient plus de l'agriculture (famine). >> Est que que les inquiétudes sur la Balance commerciale sont justifiés?
  5. Bonjours Actuellement, je suis entrains de feuilleté le [color=red]100 fiche pour comprendre la bourse est les marché financiers[/color] aux éditions BREAL, c'est pas mal parce que c'est des fiches et donc tu lit celles qui t'intéresses et normalement tu devrais trouver se bouquin à la BU. Sinon dans ma prépa d'éco on m'a aussi conseillé de lire les [color=red]16 Nouvelles questions contemporaines[/color]; on ma dit du grand bien de ce livre et il commence plus sur des questions de finance (le premier tiers) puis après c'est des sujets d'économies.
  6. Bonsoir, T'as qu'a prendre comme exemple la zone euro. En effet, si on restreint le monde à l'Europe, il y a quelques année on a conclut une intégration monétaires a travers l'euro. Néanmoins cette monnaie unique dans la zone euro, va [b]limité la souveraineté de l’État[/b]. L'entrée dans la zone euro a nécessité l'accord de tous ces pays envers un [b]pacte de stabilité et de croissance[/b] (dette inférieur à 60% du PIB, déficits inférieur à 3% du PIB). Dans l'optique d'une stabilité monétaire, l’État perd donc une partie de sa souveraineté, ici en matière budgétaire, et est soumis à des organisme internationaux qui ont un rôle régulateur: la [b]BCE[/b] contrôle l'inflation. Pour faire simple, l’intégration monétaire impose aux États des politiques de rigueurs budgétaires (fin de la créations monétaires et des dévaluations). Mais une intégration monétaire va beaucoup plus loin, elle s'accompagne généralement d'autre rapprochement entre pays qui participe a l'affaiblissement de la souveraineté étatique. D'un points de vue plus économique, la monnaie unique s'accompagne de [b]réforme de libéralisations des échanges[/b] comme c'est le cas en Europe [b]qui empêche les pays de mener des politique individualistes[/b]. Par exemple, la France ne peut plus subventionner une entreprises afin de lui procurer des avantages de compétitivité. Donc, l'intégration monétaire pose un problème au niveau de la souveraineté des États, débat qui existe déjà pour l'Europe. A l'échelle européenne cela et déjà difficile, à l'échelle mondiale cela est impossible du faite que certains pays (Chine) refusent de suivre des règles internationales en sous évaluant sa monnaie. Il faut donc relié directement l’intégration monétaire à la souveraineté de l’État.
  7. Bonjours, est-ce que vous pouvez m'aider à développer un plan pour un dissertation d'histoire des faits économiques? Le sujet: " Au vue de l'histoire des faits économiques, peut-on dire que la période des trente Glorieuse résulte des leçons tiré de la crise de 29? J'envisage de faire un plan bateau ( I Les leçon de la crise; II Mais une prospérité fondé sur des déséquilibre caché) Dans la premiere partie - l'explication sociale développer par Robins mis en parallèle avec l'amélioration du mode de vie -protectionnisme ( augmentation de echange commerciaux de 7% durant les 30G) ect... Dans une seconde partie: chomage; inflation; croissance inégle en fonction des secteur ou des agents... Mais j'arrive pas trop à faire de plan :(
  8. Bonjours Garance, la différence entre action et obligation et très simple. Tous les deux s'échangent sur le marché du capital mais une action est un titre de propriété (généralement d'une entreprise) qui va être rémunérer par des dividendes, alors qu'une obligation (émis par l'État ou des entreprises) est un titre de créance rémunérer par un taux d'intérêt.
  9. Salut Johnson, si tu veux lire un livre concernant la dette je te conseillerais de lire un livre de Jacques Attali: "Tous ruinés dans dix ans? Dette publique: la dernière chance". Pour résumé ce livre que je n'ai pas lu, Attali nous dit que la dette a toujours existé sous une certaine forme: les souverains s'emparaient de terres, d'hommes, d'argent afin de financer des guerres. Le souverain emprunte donc a titre personnel et il rembourse grâce au butin de guerre ou s'il n'a pas de choix par impôt. Mais a cette époque (Moyen-Age et même avant) on ne vivait pas dans un régime démocratique, c'était le peuple qui se serrait toujours la ceinture. Mais la dette devient réellement publique dés lors que le souverain accepte de ne se considérer comme propriétaire de l'Etat; la dette devient alors illimité et immortelle. Des textes grecque datant du Veme siècle avant JC témoigne de son existence mais on est quasiment sur qu'elle existait déjà dans certaine société tel qu'à Babylone ou en Chine. C'est à partir du XIIeme siècle que la dette PUBLIQUE se distingue véritablement, et au XIXeme lorsque le souverain devient le peuple (ou l'inverse) la dette publique ne va pas avoir que des fin militaires, mais elle va servir a assurer la protection au citoyen. Aujourd'hui la dette française est d'environ 1700 milliards d'euro soit 85% du PIB (richesse créé), mais avant de dire c'est elle est importante ou non il faut bien distinguer deux notions: dettes publique et déficits publiques. Pour faire simple, le déficit est actualisé chaque année: Déficit= Recettes-Dépense. La dette elle un cumule de déficit. Mais la dette n'est pas fait pour être remboursé est d'un point de vu comptable ne constitue pas un appauvrissement de l'agent (devoir 100€ ou rembourser 100€ revient au même), c'est les intérêts qui appauvrissent le Bilan; d'où la nécessité de chercher a emprunter a un taux faible. Donc si on sait que demain on empruntera a un taux acceptable, il faut plutôt chercher a investir dans le structurelles car notre rémunération (taux d'escompte= taux d'interet pour un investissement) sera supérieur a nos dépenses (taux de l'emprunt). En espérant t'avoir aider, garou
  10. Bonjours, je m'appelle Stanislas et je suis en 1er année de Prepa CACHAN. Je suis tombé sur ce site complétement au hasard mais je trouve cela une très bonne idée et j'espère que cela pourra m'aider pour mes concoures l'année prochaine. En attendant je suis content de discuter avec vous sur des thèmes...passionnant :D

© Ecossimo - Contact - Conditions générales - Legal

×
×
  • Create New...