Jump to content
Ecossimo

Rejoignez Ecossimo !

Vos cours d'économie offerts à l'inscription !

Rejoindre Ecossimo

SOLO

Membres
  • Content Count

    8
  • Joined

  • Last visited

  1. Je propose: "dans le contexte actuel de crise économique généralisée, les Etats ont grands besoins de renouer avec une croissance durable et soutenable; cela passe par un niveau d'investissement élevé et cyblé ce d'autant plus que l'investissement est le déterminant majeur de la croissance économique." ça doit etre tres long maintenant c'est à de bien l'organiser. J'spr t'avoir aidé.
  2. Je propose: "dans le contexte actuel de crise économique généralisée, les Etats ont grands besoins de renouer avec une croissance durable et soutenable; cela passe par un niveau d'investissement élevé et cyblé ce d'autant plus que l'investissement est le déterminant majeur de la croissance économique." ça doit etre tres long maintenant c'est à de bien l'organiser. J'spr t'avoir aidé.
  3. Le developpement économique est selon françois pérroux une combinaison de changement mentaux et sociaux qui rendent un pays apte à accroitre globalement et cumulativement son produit global. Dc à mon avis l'Afrique demeure dans le piège de la pauvreté juste parcequ'elle ne respecte certaines conditions pas à cause de la population. Quant à la chine tout part des années 70 lorsqu'elle amélore ses relations avec les etats unis qui n'étaient pas bonnes depuis les années 50. Et donc quand les investisseurs sont arrivés, ils ont utilisé la grande population comme un atout productif surtout qu'elle representait une mains d'oeuvre presque gratuite. L'Afrique n'a aucune raison à donner.
  4. Je vais etre simple. lorsqu'un Etat mène une politique budgétaire expansioniste, cela crée un déficit budgétaire qu'il faudra resorber par l'un des moyens qui suivent: la planche à billet (création exessive de monnaie); l'augmentation des impots; et l'endettement. Le premier présente un risque d'inflation, le second un risque d'éviction de la consomation donc le plus utilisé en pratique est le 3e. Du coup si la dépense publique suplémentaire n'avait pas été orientée vers des projets porteurs c'est à dire avait été alloués à la consommation, la dette continuera à gonfler et il y aura défaut de paiement ce qui va déboucher sur une crise de confiance des fournisseurs et sur une crise économique (cas de la Grèce).
  5. Alain ton raisonnement est peu etre bien travaillé mai un peu flou. Tu fai comme si on devai retourner au troc car selon toi le bien qui sert de monnaie doit valoir autant que les biens achetés ce qui reviendra au troc mais pas tout à fait car à l'époque du troc, il n'y avait aucun moyen de savoir la valeur réelle des biens la valeur était plus subjective car liée à l'utilité. C'est à dire l'éleveur de porc pouvait etre obligé d'échanger 1porc contre 1 poulet car ne sachant pas combien de poulets valent 1 porc; d'où l'utilité de l'intemediare d'échange qu'est la monnaie fiduciaire. Et je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que la monnaie est une reconnaissance de dette.
  6. C pourtant clair. Puisque la masse monétaire est la quantité de monnaie en circulation dans une économie et les recettes des expotateurs en font parties donc si ces recettes augmentent via la dévaluation, la masse monnetaire aussi.
  7. La désinflation est le ralentissement de l'inflation qui est la hausse du niveau général des prix. Donc en terme plus clair, les continuent d'augmenter mais de moins en moins. Le pouvoir d'achat c'est la capacité pour un ménage d'acquérir des biens et services. Ses déterminants sont entre autres: le niveau général des prix, le revenu des ménages etc... Etant lié négativement au niveau général des prix, le pouvoir d'achat augmente lorsque l'inflation ralentit. La valeur réelle de la dette est le rapport entre sa valeur nominale et le niveau général des prix donc quand il y a déflation (baisse du niveau général des prix), la valeur réelle de la dette augmente.
  8. La désinflation est le ralentissement de l'inflation qui est la hausse du niveau général des prix. Donc en terme plus clair, les continuent d'augmenter mais de moins en moins. Le pouvoir d'achat c'est la capacité pour un ménage d'acquérir des biens et services. Ses déterminants sont entre autres: le niveau général des prix, le revenu des ménages etc... Etant lié négativement au niveau général des prix, le pouvoir d'achat augmente lorsque l'inflation ralentit. La valeur réelle de la dette est le rapport entre sa valeur nominale et le niveau général des prix donc quand il y a déflation (baisse du niveau général des prix), la valeur réelle de la dette augmente.

© Ecossimo - Contact - Conditions générales - Legal

×
×
  • Create New...