Accueil > Entreprise > Faire un budget prévisionnel pour un auto-entrepreneur

Faire un budget prévisionnel pour un auto-entrepreneur



Le budget prévisionnel est un exercice auquel l’auto-entrepreneur doit se soumettre dans le cadre de son développement. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Pourquoi le faire ? Et surtout, comment le réaliser ? Découvrez des éléments de réponse dans cet article.

Le budget prévisionnel : qu’est-ce que c’est et à quoi sert-il ?

budget prévisionnel

Avant de réaliser un budget prévisionnel, il est indispensable de bien comprendre d’une part, de quoi il s’agit et d’autre part, les intérêts de le faire.

Également appelé prévisionnel financier, un budget prévisionnel est un document qui prend la forme d’un tableau financier. Il recense l’ensemble des dépenses ou charges prévues par votre entreprise mais aussi ses recettes ou produits escomptés. Et ce, pour l’année en cours ou l’année à venir. Dans le langage comptable, l’année concernée est « exercice » et correspond le plus souvent à une année civile et fiscale. Le budget prévisionnel est à différencier du business plan. Il s’agit d’une prévision essentiellement financière tandis que le business plan est surtout tourné vers le marché, l’organisation et la stratégie de votre entreprise.

De nombreux auto-entrepreneurs font l’impasse sur le budget prévisionnel alors qu’il est pourtant d’une grande aide pour le développement de toute entreprise. Véritable feuille de route, il permet de vérifier la viabilité, la rentabilité et la performance de l’activité de votre auto-entreprise sur la base de chiffres réels et projetés. Il permet également de déterminer avec précision les choix stratégiques de votre entreprise, de mener les actions correctives nécessaires et de motiver vos équipes en conséquence.

Réaliser un budget prévisionnel en tant qu’auto-entrepreneur

Puisqu’il s’agit d’un élément capital de votre gestion d’entreprise, voyons ensemble comment réaliser cette prévision budgétaire.

Identifier les dépenses de votre auto-entreprise

Il s’agit ici de faire l’inventaire de l’ensemble des charges auxquelles vous devrez faire face pour exercer votre activité en bonne et due forme. S’il est quasiment impossible d’établir ici une liste exhaustive de toutes ces charges en question, étant donné que cela dépend de nombreux facteurs propres à chaque auto-entreprise, vous devez notamment prendre en compte :

  • Les charges d’exploitation : les approvisionnements et les éventuelles sous-traitances.
  • Les achats de fournitures : l’eau et l’électricité, les fournitures d’entretien, les fournitures administratives et les fournitures diverses.
  • Les impôts et les taxes : la TVA et la CET (contribution économique territoriale).
  • Les frais de personnel : le salaire et les diverses charges salariales, les commissions.
  • Les charges financières : les remboursements de prêt, les intérêts payés, les frais de découvert (agios).
  • Les charges exceptionnelles : les dons, les pénalités, les rappels d’impôts.

Certaines charges externes doivent également entrer en ligne de compte à l’instar des loyers et des charges locatives ainsi que les différentes assurances. Gardez à l’esprit que si vous êtes auto-entrepreneur dans le bâtiment, vous avez l’obligation de fournir à vos clients une garantie décennale. Sachez également que le prix d’une assurance décennale auto-entrepreneur peut varier selon les organismes. Il est par conséquent important de bien comparer toutes les offres disponibles pour limiter au maximum les dépenses, tout particulièrement en tant que micro-entrepreneur.

Déterminer les recettes de votre micro-entreprise

Cette étape consiste à déterminer tout ce qui peut rapporter de l’argent à votre entreprise, entre autres choses :

  • La vente de marchandises.
  • Les prestations de services.
  • La production stockée.
  • Les produits financiers.
  • Les cotisations ou les adhésions.
  • Les subventions et autres aides.

Pour déterminer les recettes, vous devez avoir une bonne connaissance du secteur dans lequel vous évoluez. Vous devez également effectuer une étude de marché au préalable et établir un plan marketing.

Analysez les comptes prévisionnels

Une fois que les dépenses et les recettes auront été recensées, vous devrez vérifier la cohérence des états financiers prévisionnels. Pour ce faire, vous devrez procéder à une analyse des comptes prévisionnels.

Pour rappel, le compte de résultats provisionnels est la synthèse de toutes les dépenses et recettes. Si votre auto-entreprise dégage des bénéfices, un solde positif doit apparaître. En cas de pertes, le solde est négatif. De manière générale, ce dernier est dû à des charges trop élevées ou à des recettes insuffisantes.

Pour terminer, vous devrez établir un bilan prévisionnel. Cette dernière étape vous permettra d’évaluer si :

  • La structure financière de l’entreprise, autrement dit la répartition des dettes et de vos fonds propres, est raisonnable.
  • L’entreprise dispose d’une trésorerie suffisante pour faire face aux imprévus.

Il est judicieux de se référer régulièrement au budget prévisionnel, et ce, idéalement chaque mois car la moindre modification peut avoir des incidences non négligeables. Dans certains cas, cela peut même conduire à un dépôt de bilan.

Quels outils utiliser pour établir un budget prévisionnel ?

Il existe actuellement différents outils logiciels qui peuvent vous aider pour l’établissement d’un budget prévisionnel.

Faire un budget prévisionnel avec un tableur

Le tableur (Excel, Google Sheet, Open Office…) est certainement l’outil le plus simple pour établir un tableau prévisionnel. Souple d’utilisation, ce logiciel permet d’adapter le modèle financier à votre auto-entreprise grâce à l’intégration de données opérationnelles et d’indicateurs de performance aux données financières. Le budget prévisionnel étant un exercice comptable assez complexe et chronophage, le tableur Excel peut rapidement montrer certaines limites, surtout si vous n’en avez pas une connaissance poussée.

Recourir à un logiciel en ligne pour établir un budget prévisionnel

Ce type de logiciel est une alternative intéressante au tableur. Il offre une bonne ergonomie ainsi qu’un gain de temps considérable grâce à la mise en forme automatique. Il prend en charge tous les calculs comptables, minimisant ainsi les risques d’erreurs. Si vous avez des difficultés lors de l’utilisation, une équipe support se tient à votre écoute pour vous aider et pour vous renseigner. Par ailleurs, il met à disposition des modèles et des exemples de budget prévisionnel.

Cependant, un logiciel en ligne de budget prévisionnel s’avère être moins souple que les tableurs. Et pour cause, la saisie des données et les tableaux de résultats sont standardisés. Son utilisation peut donc être inadaptée si votre activité est assez complexe. Toutefois, il est tout indiqué si vous évoluez dans la restauration, le commerce ou encore l’artisanat.

Étant disponible en ligne, ce type de logiciel nécessite une connexion internet. Vous pouvez de ce fait accéder à votre budget prévisionnel partout où vous êtes, même en déplacement.

Si vous n’êtes à l’aise avec aucun de ces outils, vous pouvez toujours recourir aux services d’un comptable.


Notez cet article :
Faire un budget prévisionnel pour un auto-entrepreneur 4.50/5 - 2 votes

Auteur : Julie


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?