Accueil > Activite Economique > Fintech : les futurs piliers de l’inclusion

Fintech : les futurs piliers de l’inclusion

par | Activite Economique

Startups dans le domaine des services financiers, les Fintech (contraction obtenue à partir des mots finance et technologie) se présentent actuellement comme des acteurs incontournables dans la fourniture de services financiers efficaces. L’amélioration de l’inclusion financière et la promotion d’une société qui utilise de moins en moins l’argent physique figurent parmi les principaux objectifs des Fintech. La tâche n’est pas forcément aisée mais grâce aux nouvelles technologies les Fintech sont parvenus à s’imposer sur le marché des services financiers.

L’inclusion financière : le défi de nombreux pays

Les Fintech sont présents un peu partout dans le monde mais surtout dans les pays présentant une faible inclusion financière. L’inclusion financière a toujours été l’un des plus gros défis de nombreux pays au sein desquels l’accès aux services financiers n’est pas toujours simple. Si des banques et autres établissements de microfinance sont bien présents, ils ne répondent pas forcément aux attentes du grand public. L’un des premiers blocages concerne les conditions d’accès aux services financiers proposés par les institutions classiques comme les banques. Les clients doivent impérativement se rapprocher d’une agence pour retirer ou déposer de l’argent. Les retraits peuvent se faire au niveau des distributeurs de billets mais le contexte en matière d’infrastructures peut rendre difficile leur déploiement. Ils ont, en effet, besoin d’une connexion internet ainsi que d’une source d’énergie en permanence ce qui s’avère être compliqué dans les régions les plus reculées. Utiliser les services bancaires est alors quasi impossible dans de nombreuses régions.

C’est ici qu’interviennent les Fintech qui souhaitent mettre l’innovation au service du plus grand nombre. Utilisant les infrastructures télécoms, elles permettent d’accéder à des services financiers à partir d’un téléphone mobile. Les services financiers mobiles ne sont ainsi plus soumis aux contraintes géographiques étant donné qu’un téléphone portable est suffisant pour y accéder. Les services financiers mobiles proposés par les Fintech sont ainsi accessibles dès que le client est connecté au réseau téléphonique. L’un des plus gros défis est de permettre au grand public non bancarisé d’accéder à des services financiers fiables, instantanés et sécurisés.

Des services novateurs

Les Fintech ont chamboulé le marché des services financiers en s’écartant des standards et en réinventant la finance en se reposant sur les technologies récentes. Les Fintech proposent des services 100 % digitaux dont l’accès a été précisément étudié pour être le plus simple possible. La création d’un compte se montre nettement plus intuitive et l’accès aux services est quasi instantané. Les Fintech sont ainsi capables de proposer des services qui sont plus réactifs que ceux proposés par les banques. Si dans les banques la création de compte peut prendre du temps, elle se fait en quelques heures pour les services financiers mobile qu’on soit un particulier qui souhaite suivre ses dépenses et ses entrées d’argent afin de mieux gérer ses loisirs et ses achats créatifs, comme la grande tendance du DIY ou création d’œuvres qui se détache actuellement. Mais ces services sont aussi ouverts aux sociétés. Il en est de même pour les transferts d’argent qui se font en temps réel.

Les services financiers mobiles sont venus s’imbriquer dans la téléphonie mobile pour permettre au grand public d’y accéder de n’importe où sans forcément avoir besoin d’aller dans une agence. C’est justement cette digitalisation des services qui constitue le principal avantage qui démarque les services financiers mobiles des services bancaires classiques. Pour améliorer encore plus l’expérience utilisateurs, les services financiers peuvent aussi être accessibles à travers des applications mobiles. La tarification figure aussi parmi les avantages de l’utilisation des services financiers mobiles étant donné que les frais appliqués sont abordables pour la majorité.

Les services financiers mobiles permettent notamment :

  • De réaliser des dépôts sur le compte
  • De transférer de l’argent
  • De retirer de l’argent
  • Ou encore d’acheter des biens.

Avec la possibilité de transformer l’argent physique en monnaie électronique, les services financiers mobiles répondent à un autre sujet majeur qu’est l’aspect sécuritaire. Le transport d’argent physique peut souvent se montrer problématique. Grâce à la digitalisation, les fonds sont sécurisés et le client peut les retirer tranquillement une fois arrivés à destination.

En proposant des services financiers mobiles et digitaux, les Fintech ont ouvert la porte à des possibilités auxquelles les institutions financières n’ont pas pensé auparavant. D’ailleurs, conscientes du potentiel de la digitalisation, les banques ont commencé depuis ces dernières années à proposer leurs services à travers des applications mobiles avec un objectif commun : se rapprocher du client et lui fournir des services simples d’accès tout en étant sécurisés.