Accueil > Assurance > Jeune conducteur, quelle est l’assurance la moins chère ?

Jeune conducteur, quelle est l’assurance la moins chère ?

par | Assurance

Un jeune conducteur représente un risque important pour une compagnie d’assurance. Les statistiques sont en effet sans appel : les jeunes conducteurs sont plus susceptibles de subir ou de provoquer des accidents que des conducteurs plus expérimentés.

Leur profil de risque est donc plus important que la moyenne. Dans ce cadre, les primes d’assurance des jeunes conducteurs sont sensiblement plus élevées.

Pour autant, il existe certains moyens simples de les réduire, et de souscrire à une assurance auto pas chère.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Un jeune conducteur est titulaire du permis depuis moins de trois ans.

Ce terme englobe donc les « jeunes conducteurs » de 40 ans ou plus !

On considère également comme jeune conducteurs:

  • Les personnes qui n’ont jamais été assurées sur leur véhicule propre, et dont le nom ne figure ni sur l’assurance de leurs parents ni sur celle de leur conjoint.
  • Les personnes qui ont conduit sur ces trois dernières années un véhicule de fonction mais qui n’étaient pas définies comme conducteur principal
  • Les personnes qui n’ont jamais conduit
  • Les personnes dont le permis de conduire a été annulé.

Les jeunes conducteurs, une population à risques

Les statistiques sont malheureusement en leur défaveur : les jeunes conducteurs génèrent davantage d’accidents que les autres.

Les accidents de la route sont la première cause de mortalité des 18-24 ans.

Environ 600 jeunes meurent chaque jour des accidents de la route ; et 5 000 jeunes sont hospitalisés chaque année pour cette raison.

Différents facteurs expliquent ces statistiques :

  • L’alcoolémie : dans un quart des accidents, une consommation excessive d’alcool est en cause. 20% des jeunes admettent qu’ils ont déjà pris le volant en ayant dépassé le seuil d’alcoolémie légal
  • La fatigue : les jeunes conducteurs conduisent plus souvent de nuit que leurs aînés. Or, la mortalité des jeunes conducteurs survient de nuit dans 56% des cas.
  • Le dépassement de vitesse : environ 40% des jeunes déclarent qu’ils ont déjà dépassé les limites de vitesse.

En toute logique, les assureurs imposent aux jeunes conducteurs des primes d’assurance deux fois plus élevées que les primes d’assurance classiques.

Le tarif moyen d’une prime d’assurance est en effet de 715€ pour une assurance auto tous risques.

Pour un jeune conducteur il est de 1 500€.

Ce tarif diminue avec les années : la deuxième année la surprime est diminuée de 50%, et la seconde année elle est diminuée de 25%. La troisième année elle est intégralement supprimée.

Des moyens de négocier sa prime d’assurance

La première astuce pour un jeune conducteur est de se faire assurer comme second conducteur sur l’assurance de ses parents. Moyennant une légère surprime, il y a fort à parier que l’assureur de vos parents acceptera cette demande.

Vous pouvez aussi choisir de vous assurer uniquement au tiers pendant les premières années. Attention, si vous êtes à l’origine d’un accident, les dégâts subis par votre véhicule ne seront pas couverts !

Vous êtes locataire de votre appartement et vous avez souscrit à une assurance habitation ? Signalez-le à votre assureur et négociez un package pour les deux assurances.