Accueil > Actualité > Economie > Livret d’épargne : comment ça fonctionne ?

Livret d’épargne : comment ça fonctionne ?

par | Economie

Si vous recherchez un moyen sûr de mettre de côté une partie de vos revenus et d’en tirer des intérêts, tournez-vous vers le livret d’épargne. La solution vous permet de disposer à tout moment de vos épargnes avec des taux d’intérêt intéressants. Calcule des rémunérations, exonération de taxes : découvrez comment fonctionne le livret d’épargne.

Comprendre le fonctionnement d’un livret d’épargne

Également désigné sous le terme de livret de dépôt ou compte épargne, le livret d’épargne est un compte bancaire destiné à sécuriser vos économies. Il est un peu à l’image d’une tirelire dont vous êtes seul à posséder la clef. Ainsi, optez pour un livret d’épargne pour mettre en lieu sûr une partie de votre argent et réaliser plus tard les projets qui vous tiennent à cœur :

  • acheter une voiture,
  • partir en vacances,
  • se marier,
  • financer les études des enfants.

Le compte d’épargne génère des intérêts sur les sommes régulièrement déposées, tout en vous permettant de faire des retraits en cas de besoin. Les intérêts sont déterminés en fonction de la durée pendant laquelle les fonds sont restés sur votre compte, et suivant un barème défini lors de la souscription. Il est donc important de prendre le temps de comprendre les tenants et aboutissants du contrat avant d’apposer votre signature.

Le conseiller financier doit vous expliquer au préalable les règles de dépôt et de retrait (montant minimum de dépôt, date valeur des dépôts et des retraits) et de rémunération : taux d’intérêt selon la durée, critères de calcul et de paiement des gains… Par ailleurs, notez que le livret d’épargne est un compte qui ne donne pas droit ni aux cartes crédit ni aux chéquiers. Par conséquent, il ne peut pas vous servir à gérer les opérations courantes de la vie, telles que le règlement de factures ou le paiement d’achats dans les magasins.

fonctionnement livret épargne

Les différents types de livrets d’épargne

Différents types de livrets d’épargne s’offrent à vous, tout dépendra de votre projet et du montant plafond que vous souhaitez.

Le livret A

Très populaire, le Livret A est proposé aussi bien par les institutions traditionnelles que par les banques en ligne. Tout le monde (même les mineurs) peut disposer d’un livret A. Cependant, chaque personne physique a le droit d’en détenir un seul. Sur un compte A, les fonds sont plafonnés à 22 950 € pour les particuliers et à 76 500 € pour les entreprises, les associations ou les groupements.

Le livret d’épargne offre un taux d’intérêt fixe de 2 % par an, et calculé entre le 1er et le 16 de chaque mois. Ce type de compte est sans frais et les rémunérations versées sont exonérées d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Il s’agit donc de la solution parfaite si vous souhaitez épargner par exemple pour l’achat d’une voiture. Il existe d’ailleurs des établissements bancaires partenaires des concessionnaires auto qui proposent des offres d’épargne dans ce sens.

Le livret de développement durable solidaire

Le livret de développement durable solidaire est également limité à un livret par personne. Mais, contrairement au livret A, le LDDS ne concerne exclusivement que les personnes majeures qui disposent d’une résidence fiscale en France. Plafonné à 12 000 € avec un taux d’intérêt fixe de 4,6 % par an, le LDDS est aussi calculé entre le 1er et le 16 de chaque mois.

Le livret jeune

Le livret jeune est spécialement conçu pour les personnes âgées de 12 à 25 ans. Il est plafonné à un montant de 1 600 €. Cependant, une autorisation parentale est exigée pour le retrait des épargnants âgés de moins de 16 ans. Le taux d’intérêt du livret jeune est variable d’une banque à une autre. Toutefois, il ne peut être inférieur à 2 % par an. Il est important de distinguer le livret jeune du livret enfant, qui est non réglementé et spécifique à chaque institution bancaire.

Le compte épargne logement

Le compte épargne logement vous permet de bénéficier d’un crédit immobilier à des taux privilégiés. Notez cependant que ce type de livret d’épargne n’est pas cumulable et est soumis à des prélèvements sociaux. Le CEL est plafonné à 15 300 € avec un taux de rémunération de 0,75 % par an auquel vient s’ajouter la prime d’État.

Le Plan épargne logement

Le plan épargne logement est une épargne bloquée qui est soumise aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu à partir de la douzième année. Il permet de bénéficier de prêt immobilier à un taux relativement abordable, mais il n’est pas possible de cumuler un PEL avec un autre, même dans une autre banque. En revanche, il est cumulable avec un CEL si ce dernier est souscrit dans la même institution bancaire. Son taux d’intérêt est fixé à 1 % avec un plafond de 61 200 euros.

Le plan d’épargne retraite populaire

Le plan d’épargne retraite populaire est un compte bloqué déductible qui vous permet de bénéficier de revenus d’appoint à l’âge de la retraite. Les versements ici ne font objet d’aucun plafond, mais il existe une limite en ce qui concerne la déductibilité fiscale des cotisations. En principe, les fonds sont indisponibles avant la période normale de la retraite. Toutefois, en cas de retraite anticipée, il est possible de les débloquer sous certaines conditions exceptionnelles.

gain d'argent livret d'épargne

A-t-on accès quand on veut à l’argent épargné ?

Le livret de dépôt est considéré comme un produit d’épargne « liquide » et non contraignant. Il est donc possible de retirer vos économies quand vous le désirez et quel que soit le montant souhaité. En dehors des comptes épargne bloqués, les fonds sont immédiatement disponibles avec la plupart des livrets d’épargnes classiques. Par exemple avec le livret A, à condition de laisser un dépôt minimum de 10 euros, vous avez la possibilité d’opérer autant de retraits que possible à tout moment sur votre compte que ce soit :

  • en espèces au guichet,
  • par virement ponctuel,
  • via les distributeurs de billets de l’établissement si vous disposez d’une carte de retrait reliée au compte.

Dans tous les cas, pour un retrait d’un montant supérieur à 1 000 euros, il est en général nécessaire de prévenir les institutions financières au minimum 48 heures à l’avance. Par ailleurs, sauf opposition formelle de votre représentant légal, vous avez plein droit d’opérer des retraits sur votre livret à partir de 16 ans.

Gagne-t-on de l’argent avec un livret d’épargne ?

Déposer des fonds sur un livret d’épargne est comme prêter de l’argent à votre banque. Pour donc ce service, l’établissement financier vous rémunère en vous versant des intérêts à la hauteur de vos dépôts : donc oui, on gagne de l’argent avec un livret d’épargne. De façon générale, la rémunération de la quasi-totalité des produits d’épargne est déterminée suivant la règle de calcul des intérêts à la quinzaine. En effet, toutes les deux semaines, c’est-à-dire le 1er et le 16 de chaque mois, les fonds disposés sur les livrets sont pris en compte par les institutions bancaires pour déterminer les intérêts des épargnants.

Ainsi, un versement effectué entre le 1er et le 15 portera intérêt à partir du 16 et un versement réalisé le 16 ou après porte ses fruits à compter du 1er du mois suivant. De même, un retrait opéré entre le 1er et le 15 cesse de porter intérêt à partir du 1er du mois et un retrait effectué le 16 ou après est comptabilisé dès le 16 du mois.

De façon concrète, considérons les 24 quinzaines de l’année, avec un épargnant qui effectue l’ouverture d’un compte avec 1000 euros le 8 mars (date de valeur fixée au 16 mars) pour un taux d’intérêt à 2 %. Son livret est rémunéré par l’institution bancaire pour les 19 quinzaines de l’année de la manière suivante : 1000 × 2 % × 19/24 soit 15,83 euros.

S’il réalise un retrait de 200 euros le 29 septembre (date de valeur fixée au 16 septembre), la banque retranchera une rémunération sur 7 quinzaines de la façon qui suit : 200 euros x 2 % x 7/24 soit 1,16 euro d’intérêts en moins. Au 31 décembre de l’année, la banque effectuera la différence pour déterminer les intérêts sur le livret d’épargne, soit : 15,83 – 1,16 = 14,67 euros. Le solde du livret passera ainsi de 1000 à 1 014,67 euros.

Pour finir, notez qu’un livret d’épargne est toujours bénéfique à son propriétaire, quel que soit son mode de vie, s’il verse régulièrement de l’argent dessus.