Accueil > Immobilier > Recrutement immobilier : Tout savoir sur le contrat à durée indéterminée (CDI)

Recrutement immobilier : Tout savoir sur le contrat à durée indéterminée (CDI)

par | Immobilier

Le contrat de travail à durée indéterminée est la forme de contrat le plus fréquent qui offre à l’employé un emploi stable pour une durée illimitée. C’est donc le contrat le plus sécurisé pour l’employé

Dans le domaine de l’immobilier, il est fréquent de retrouver ce type de contrat proposé par les employeurs, que ce soit en administration de biens & syndic, agence immobilère, conseil et notariat, construction immobilière et maitrise d’oeuvre ou encore promotion immobilière et maitrise d’oeuvre. Des cabinets de recrutement spécialisés proposent des offres d’emplois dans l’immobilier attractives comme Recrutimmo

Le CDI dans son ensemble

Le Code du travail précise que le CDI renvoie à un emploi stable et durable, directement en rapport avec le fonctionnement quotidien et général de l’entreprise. Dans cette optique, si un poste est vacant, se libère ou se crée, le nouvel employé doit être embauché sous un CDI. Si un contrat à durée déterminée est signé à la place d’un CDI, le recruteur s’expose à des  sanctions et des amendes. Tout CDD conclu à la place d’un CDI est immédiatement reclassé en CDI suite à une procédure judiciaire particulière devant le conseil de prud’hommes.

Cette requalification est accompagnée d’une indemnisation financière que l’entreprise devra verser au salarié indûment embauché. Ce type de contrat frauduleux peut aussi donner lieu à des poursuites et sanctions pénales avec une amende de 3 750 €. Le CDI est donc conclut avec le recruteur sans aucune limite de temps ni de durée mais il peut être rompu à tout moment selon des dispositions particulières prévues dans le contrat.

Puisque le CDI ne prévoit pas la fin du contrat il est donc impossible de voir mentionner la date de fin du contrat ou une durée maximale ou minimale comme c’est le cas dans le cadre de CDD. Il existe une particularité avec les CDI de chantier ou d’opération. Dans ce cas en particulier, le CDI peut prendre fin dès la fin du chantier ou du projet par une convention ou accord collectif de branche. Cela vaut dans l’immobilier ou dans d’autres secteurs également.

 Les conditions générales d’un CDI

Le CDI peut être rompu à tout moment par l’une des parties prenantes mais suivant les conditions générales contenues dans le contrat. Si c’est l’employeur qui décide de rompre le CDI, l’employeur doit remettre à son employé une lettre de licenciement ou de départ en retraite.

Par contre, si c’est le salarié qui décide de mettre fin à son CDI, il doit remettre une lettre de démission ou encore prendre acte de rupture de son contrat. La rupture du contrat peut aussi être organisée de façon conjointe. Le Code du travail prévu qu’un CDI peut être verbal ou de fait avec un lien de subordination mettant en action un employeur et un salarié. Mais il est toujours recommandé de consigner un CDI dans un document écrit.