Accueil > Financement > Sécuriser ses investissements

Sécuriser ses investissements



Nous traversons aujourd’hui une situation économique plutôt délicate. Les États sont endettés, la France notamment, avec les dépenses publiques qui demeurent supérieures à la création de richesse privée. Très médiatisée, cette crise suscite chez les particuliers, mais aussi les investisseurs professionnels, la question de la sécurité de leurs placements et de leurs épargnes. Bien qu’il soit impossible de se détacher complètement des banques en raison de leur utilité dans les paiements quotidiens, il est important de trouver de meilleures solutions pour mieux protéger ses investissements, car les banques ne sont pas à l’abri de la faillite, une des conséquences potentielles de la crise financière qui pourrait avoir lieu. Pourquoi rester indépendant du système financier classique ? Quelles solutions privilégier pour sécuriser son argent ? Retrouvez plus d’explications dans cet article.

Les risques de laisser son argent sur un compte bancaire traditionnel

En France, environ 99% des ménages possèdent au moins un compte bancaire. Bien qu’il existe des risques réels de faillites, les institutions bancaires demeurent indispensables du fait des nombreuses opérations qu’elles permettent de réaliser au quotidien. Que ce soit pour emprunter de l’argent, percevoir son salaire (au-delà d’un certain montant), les prestations sociales et autres, les banques proposent divers moyens de paiement qui facilitent la vie de tous.

Cependant, si vous recherchez un moyen de sécuriser votre épargne en cas de crise financière, il vaut mieux le détenir directement au sein d’actifs véritables ou opter pour un compte sans banque par exemple. En effet, les systèmes bancaires ont déjà prouvé leur limite par le passé, notamment avec la crise des subprimes qui a commencé aux États-Unis en 2007 et qui s’est diffusée dans le monde entier.

Les subprimes représentent des prêts immobiliers avec un taux d’intérêt qui varie selon la valeur du bien qu’ils ont servi à acheter. Les biens immobiliers les plus chers avaient les taux d’intérêt les plus bas. En cas de perte de valeur, le taux d’intérêt est revu à la hausse.

La crise des subprimes

En 2007, le secteur immobilier des USA s’est totalement effondré et les taux d’intérêt appliqués ont connu une forte croissance. Par conséquent, des millions de citoyens américains se sont retrouvés dans l’incapacité de rembourser leurs emprunts. Les structures ayant octroyé les prêts aux particuliers ont alors procédé à la revente par titrisation (sous forme de titre) à d’autres banques, qui perçoivent les remboursements des emprunteurs.

Pendant cette crise immobilière, une grande partie des banques américaines et européennes ont détenu des titres subprimes dont elles ne pouvaient plus toucher de remboursement par les emprunteurs. Plusieurs actions ont alors été vendues pour augmenter leurs réserves monétaires, ce qui a entraîné une baisse considérable des cours des différentes bourses. Malgré les milliards dépensés par la Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (BCE), pour venir en aide aux banques, la crise n’a pu être endiguée. Le coup de grâce est survenu le 15 septembre 2008 lorsque la faillite de la grande banque d’affaires américaine Lehman Brother a entraîné une panique générale sur les marchés financiers. Les activités des pays les plus développés étaient désormais impactées par la crise, avec un ralentissement important de leur économie durant les mois qui ont suivi.

Dans le cas où une nouvelle crise financière viendrait causer des difficultés à des banques françaises, sachez que ces dernières ont la possibilité de geler, voire de prélever sur les comptes dotés de plus de 100 000 euros de dépôts pour assurer le sauvetage de la banque. De plus, lorsqu’une banque en faillite ferme ses portes, il n’y a pas vraiment de possibilité de remboursement prévu pour les clients. C’est pour toutes ses raisons qu’il est judicieux de sécuriser ses investissements dans un compte sans banque.

Les avantages du compte sans banque

Le principal avantage de recourir à un compte sans banque est que vous avez accès à la majorité des services proposés par une banque classique, sans les inconvénients mentionnés plus haut. C’est une solution intéressante pour se prémunir d’une crise, surtout lorsque vous optez pour un compte dans les fintechs qui fonctionnement à partir d’actifs physiques. Votre argent est rapporté à des métaux précieux comme l’or ou l’argent, et est stocké en coffre-fort. Ici, la structure qui s’occupe du compte sans banque ne fera pas travailler votre or pour faire du profit. En cas de faillite des banques traditionnelles, vous n’avez pas de soucis à vous faire pour votre capital, car vous êtes désormais indépendant.

Autres moyens de protéger son capital de la crise

En dehors des comptes sans banque rattachés aux métaux précieux, vous pouvez choisir d’autres moyens pour sécuriser votre épargne et être indépendant des banques. Nous vous présentons ici deux solutions :

  • L’achat direct de l’or et de l’agent
  • L’acquisition de bien(s) immobilier(s)

L’or est considéré depuis des millénaires comme un bien précieux et il ne perdra aucunement sa valeur, à la différence des monnaies papier. Pendant que le dollar ou encore l’euro perdent de leur valeur en raison des grosses quantités qui sont produites, l’or représente une valeur refuge sûre, dont la production ne pourra augmenter. Vous pouvez acheter directement des pièces ou lingots d’or (plus ou moins lourde selon votre budget) pour détourner vos économies du système financier traditionnel. C’est une manière de constituer petit à petit un patrimoine sécurisé, car même s’il arrive que les banques fassent faillite, vous serez toujours en possession de vos pièces d’or tandis que l’argent papier mis sur un livret bancaire serait perdu.

Il en est de même pour l’argent, car son statut de métal précieux et industriel lui offre un excellent potentiel de croissance. Son prix étant plus accessible que celui de l’or, même les plus modestes ont la possibilité d’y investir.

Enfin, investir dans l’immobilier est également l’un des placements les plus sûrs. Il peut s’agir d’une maison que vous achetez pour y vivre. Dans ce cas, il vous faut bien choisir votre crédit immobilier pour arriver à devenir définitivement propriétaire au terme d’un remboursement de prêt. Vous pourrez ensuite décider de revendre à tout moment. C’est un patrimoine de valeur sur lequel vous pouvez faire des plus-values en réalisant des aménagements. L’investissement locatif, l’acquisition d’un terrain ou même d’une forêt sont aussi des solutions immobilières pour procéder à la débancarisation d’une partie de vos économies.

En conclusion, même s’il est impossible de s’abstenir de compte bancaire, notamment pour des opérations telles que le paiement de factures, du loyer et autres achats, vous avez le choix pour ce qui est du placement de vos économies. Investir directement dans des actifs tangibles ou à partir de compte sans banque est une solution qui protège votre capital en cas de crise des banques.


Notez cet article :
Sécuriser ses investissements 4.00/5 - 1 vote

Auteur : Julie


Commentaires :






Une question ?

Posez la sur le forum Ecossimo !


Vous et l'économie ?